Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Zéro pesticide : une cinquantaine de communes récompensées en Moselle

mercredi 27 mars 2019 à 11:06 Par Guillemette Franquet, France Bleu Lorraine Nord

Depuis le 1er janvier 2017, les communes n'ont plus le droit d'utiliser des pesticides pour désherber dans leurs rues et entretenir leurs plates-bandes. En Moselle, certaines mairies vont encore plus loin dans les efforts écologiques. Elles ont reçu le label "Commune nature".

Jean Bauchez, le maire de Moulins-les-Metz, voit sa commune récompensée de trois libellules.
Jean Bauchez, le maire de Moulins-les-Metz, voit sa commune récompensée de trois libellules. © Radio France - Guillemette Franquet

Moselle, France

Bientôt, vous allez voir une nouvelle plaque sous les panneaux d'une cinquantaine de communes de Moselle  : 1, 2 ou 3 libellules. En tout, 297 collectivités du Grand Est ont été récompensées mardi par la région et les agences de l'eau, qui leur ont remis le label "Commune nature".

Le label distingue les mairies qui n'utilisent plus de pesticides et font tout pour rendre plus vertes leurs communes. Cette cérémonie a été organisée au NEC, à Marly, en pleinesemaine européenne des alternatives aux pesticides. 

Les "communes nature" font mieux que l'obligation légale

Les pesticides, le vinaigre ou encore le chlorate de soude sont interdits pour désherber les rues ou entretenir les plate-bandes de nos communes. Mais chez nous, il y a de très bons élèves, des villes qui multiplient les pratiques bonnes pour l'environnement. 

Les maires le disent tous : zéro pesticide, c'est une démarche exigeante. Les solutions alternatives sont plus fatigantes, mais nombreuses, nous rassure Olivier Haag, maire d'Hundling, une petite commune près de Sarreguemines : "Il y a le grattage, le désherbage thermique, le désherbage à l'eau chaude, l'arrachage à la main ... on arrache la racine avec, ça marche mieux!".

Faire accepter aux habitants une ville avec un peu plus de mauvaises herbes est peut-être le plus difficile, selon le maire de Moulins-les-Metz, Jean Bauchez :  "Des gens râlent parce qu'ils ne trouvent pas ça propre, surtout dans les zones sensibles comme les cimetières. On essaye de traiter le plus souvent possible, mais ça ne peut pas être traité aussi souvent que quand il suffisait d'un coup de pesticide pour tuer les plantes."

La distinction "trois libellules" pour les très bons élèves 

Les communes les plus actives reçoivent un panneau avec trois libellules, une récompense qu'a obtenu Marly grâce à ses nombreux efforts, sourit le maire Thierry Hory : "On fait des tontes raisonnées, on a des ruches, un espace pour les abeilles et les insectes, un parc à oiseaux ! On essaye de faire en sorte que la faune et la flore soient mises en valeur de manière pédagogique pour nos citoyens.

A Woustviller aussi, le panneau trois libellules sera bientôt affiché. Devenir la ville la plus écologique possible, c'est l'objectif de la maire Sonya Christinelli-Fraibœuf : "On a fait des opérations sapin, des opérations papier chez les personnes âgées et ça, ça eu un impact fort auprès des habitants. Nous essayons de leur faire comprendre qu'on peut faire beaucoup de choses sans beaucoup de moyens, tout compte fait !".

Pour éviter d'utiliser un tracteur, trop polluant,  Woustwiller a même choisi un cheval de trait. Depuis 2005, Canta tire la carriole remplie des poubelles de la ville.

Reportage sur les communes zéro pesticide, labellisées "Commune nature".