Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

100 000 visiteurs à Dinan pour la plus grande fête médiévale de France

vendredi 20 juillet 2018 à 6:41 Par Brigitte Hug, France Bleu Armorique

C'est le plus grand festival médiéval de France. La Fête des Remparts devrait attirer, ce week-end à Dinan, plus de 100 000 visiteurs. Au programme: tournois de chevalerie, spectacles vivants, ateliers, artisanat. Et pour assurer ces animations, 67 troupes sont programmées.

Le tournoi devant le château de Dinan
Le tournoi devant le château de Dinan © Maxppp - Marc Ollivier

Dinan, France

Dinan, la cité médiévale des Côtes d'Armor, remonte le temps ce week-end et même mille ans d'histoire, de la période mérovingienne jusqu'au XVe siècle. Un vaste programme et un vrai défi car il est assez inhabituel de montrer les débuts du Moyen Age. "On a eu beaucoup de mal à trouver des troupes car c'est une période qui est rarement représentée dans les fêtes médiévales.", explique le président de l'association de la Fête des Remparts, Robert Briot. 500 acteurs vont plonger les visiteurs à l'époque des chevaliers.

Ce n'est pas scénarisé. La chute est possible, la blessure est possible

En prélude de ce gros week-end médiéval, le championnat d’Europe de joutes réelles met la barre haute, ce vendredi soir. Des chevaliers avec des armures de 40 kg sur le dos et des lances équipées de pointes s’affrontent "pour de vrai". Une première en France, garantie "sans trucage", précise Michael Sadde, un des 6 chevaliers jouteurs: "C'est une compétition réelle avec des perdants, un gagnant et on ne sait pas qui va gagner. Ce n'est pas scénarisé. La chute est possible, la blessure est possible. Je me suis cassé la main, la mâchoire. Il y a des commotions cérébrales, des KO. Çà ne va pas plus loin pour l'instant.".

Des joutes réelles ou scénarisées - Aucun(e)
Des joutes réelles ou scénarisées - Evelyne Ollivier

Les cordages sont en écorce de tilleul, en laine de mouton et même en peau de phoque

Pour la première fois aussi, le port de Dinan est animée et accueille deux embarcations médiévales. Le Gisle d'abord, un bateau viking qui a été construit au Danemark avec les techniques et les matériaux de l'époque. "Depuis l'abattage du chêne en forêt jusqu'au tissage de la voile en lin, à la main. Et tous les cordages sont en matière naturel, en écorce de tilleul, en laine de mouton et même en peau de phoque.", précise le capitaine Guillaume Blondel. Un autre navire a accosté au port, le Brioc, une réplique d'un curragh irlandais sur lequel les moines ont traversé la Manche au début du Moyen Age.

Le Brioc, réplique d'un curragh irlandais - Radio France
Le Brioc, réplique d'un curragh irlandais © Radio France - Brigitte Hug

Comme à chaque édition, les personnes costumées peuvent entrer gratuitement sur les sites d'animations. Il y a deux ans, plus de 10 000  visiteurs avaient joué le jeu. Mais il ne suffit pas d'enfiler une simple toile de jute. Il faut avoir travaillé un peu son costume. L'atelier de la Tour de l'Horloge est là pour vous conseiller et, pourquoi pas, vous vendre robes, tuniques et coiffes. "Il n'est pas nécessaire d'être une couturière professionnelle. Un beau galon, un joli tissu avec une forme simple et on obtient un superbe costume.", souligne Milette, une des bénévoles. Attention aux fautes de goût cependant! "Oubliez les baskets et les tongues car les orteils ne devaient pas être vus au Moyen Age. Et il est préférable de se couvrir aussi les bras et les jambes.".

Des bénévoles en costume - Aucun(e)
Des bénévoles en costume - Pol'Photo