Tous les sports

12 000 concurrents aux 10 et 20 kilomètres de Tours, en baisse de 20 % par rapport à l'an dernier

Par Jérôme Collin, France Bleu Touraine samedi 17 septembre 2016 à 17:30

12 000 personnes vont s'élancer dimanche de la ligne de départ des 10 et 20 kilomètres
12 000 personnes vont s'élancer dimanche de la ligne de départ des 10 et 20 kilomètres - © Tours Tourisme

Environ 12 000 personnes vont s'élancer ce dimanche 18 septembre sur la ligne de départ des 10 et 20 kilomètres de Tours. Ce sont 3 000 coureurs de moins que l'an dernier. Une forte baisse liée à la menace terroriste. L'évènement avait failli être annulé par la préfecture d'Indre-et-Loire.

Ce dimanche 18 septembre se déroule l'évènement sportif majeur de la rentrée à Tours. La 34ème édition des 10 et 20 kilomètres, à laquelle s'ajoute la 3ème édition du marathon ! 12 000 coureurs seront sur la ligne de départ à partir de 9 heures pour les différentes épreuves. Une participation en baisse de 20 % par rapport à l'an dernier : ils étaient 15 000 en effet à participer à la 33ème édition.

Cette diminution du nombre de concurrents s'explique notamment par le climat d'insécurité et la crainte d'attentats. De nombreux coureurs ont refusé de s'inscrire pour éviter un évènement qui crée des effets de masse. Sabine court depuis six ans. Cette année, elle fera les 10 kilomètres, mais sans son compagnon.

On est obligé de penser au risque terroriste ! Je comprendre les gens qui ne veulent pas participer, il se passe tellement de choses en France" Sabine, une participante des 10 kilomètres de Tours

Feu vert des autorités il y a seulement 15 jours !

La baisse du nombre de participants s'explique aussi par le flou qui régnait autour du maintien de l'évènement. Les organisateurs n'ont pu officiellement annoncer la tenue de la course que le vendredi 2 septembre. Soit seulement deux semaines avant la clôture des inscriptions. Comme pour la braderie de Tours, la Préfecture d'Indre-et-Loire avait fixé des règles et un dispositif de sécurité très lourds, très exigeants. Louis Le Franc, le préfet, était prêt à annuler l'évènement si la sécurité n'était pas garantie.

Avant cela, il a fallu trouver en urgence plus de 200 bénévoles qui vont placer leurs voitures à des intersections le long du parcours. Le but : éviter un camion fou comme sur la Promenade des Anglais à Nice. Enfin, le parcours a été modifié en raison des conditions de sécurité. Les 10 et 20 kilomètres ne seront plus vraiment des boucles mais plus un circuit aller-retour. Ce qui ne plaît pas à tout le monde. D'où une baisse des inscriptions.

Malgré tout, Bernard Coupez, le responsable du comité d'organisation du Marathon, est satisfait par le nombre de concurrents.

Bernard Coupez : "Je ne pensais même pas qu'on dépasserait les 10 000 inscrits"