Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

14 000 spectateurs se sont déplacés pour la première édition du festival Check in Party en Creuse

-
Par , France Bleu Creuse

Pari tenu pour les organisateur du festival Check in Party qui vient de s'achever sur l'aérodrome de Saint-Laurent. Autour de 14000 festivaliers ont fait le déplacement, un nombre proche de ce que les organisateurs attendaient, et la première édition s'est déroulée sans accrocs notables.

Autour de 14 000 festivaliers ont fait le déplacement jusqu'en Creuse pour Check in Party
Autour de 14 000 festivaliers ont fait le déplacement jusqu'en Creuse pour Check in Party © Radio France - Céline Autin

Saint-Laurent, Creuse, France

Les traits tirés mais le sourire aux lèvres, David Fourrier et Lucas Lambert sont fiers au lendemain de la clôture du festival Check In Party. Le directeur artistique et le président de l'association Terre du milieu tirent un bilan plus que positif de la première édition sur l'aérodrome de Saint-Laurent. 

Côté chiffres, déjà, ils décomptent près de 14 000 spectateurs sur les trois soirs de concert, alors qu'ils tablaient sur 15 000 avant le festival. Un nombre satisfaisant sur lequel ils ne veulent pas s’appesantir : "Le succès d'un festival ne se mesure pas, et de loin, aux entrées !" Ils mettent plutôt l'accent sur l'excellente organisation des trois jours : "Tout le monde était enchanté. Aucun bouchon sur les routes creusoises cette année, pas d'attente aux différentes entrées, aux bars et à la restauration dans le festival." Un succès largement dû aux bénévoles, que les deux hommes tiennent à saluer. 

Les artistes aussi ont manifestement apprécié leur venue en Creuse. David Fourrier sourit : "Etienne de Crécy, qui a clôt le festival, ne donne normalement jamais de rappel en festival. Là les régisseurs ont été pris de cours, parce qu'il est remonté sur scène !"

Un dispositif de sécurité disproportionné ?

Seule ombre au tableau, le dispositif de sécurité que les deux hommes trouvent disproportionné. "Un hélicoptère qui tournent au-dessus des têtes les trois jours, des fouilles intrusives et absurdes, des tests salivaires à 10h du matin ... ça crée une ambiance détestable", regrette Lucas Lambert. "Et ça abîme surtout notre réputation au-delà de la Creuse."

Malgré tout, les deux hommes promettent une édition 2020 : "On n'a pas fait ça pour faire seulement une année. On vous donne rendez-vous l'année prochaine sur l’aérodrome de Saint-Laurent. The show must go on !" s'enthousiasme David Fourrier. 

Choix de la station

France Bleu