Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

250.000 œuvres du musée du Louvre vont déménager à Liévin

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

La ville du Pas-de-Calais a été choisie pour accueillir le nouveau centre de conservation du musée du Louvre, à Paris. Le bâtiment a été inauguré ce mardi matin par le ministre de la Culture, Franck Riester. 250.000 œuvres y seront stockées à partir de la fin octobre.

L'entrée du centre de conservation du musée du Louvre, à Liévin
L'entrée du centre de conservation du musée du Louvre, à Liévin © Radio France - Stéphane Barbereau

Liévin, France

C'est l'un des coffre-forts les plus importants au monde, riche d’œuvres artistiques exceptionnelles. Le bâtiment du centre de conservation du musée du Louvre est sorti de terre, tout près du musée du Louvre-Lens, à Liévin

À partir de la fin octobre, les premiers déménagements d’œuvres vont commencer, à raison d'un semi-remorque par semaine, en provenance de région parisienne. L'imposant bâtiment en forme de triangle a été inauguré ce mardi matin par le ministre de la Culture, Franck Riester et le président de la Région des Hauts-de-France, Xavier Bertrand. 

Un déménagement discret

Aujourd'hui, les 250.000 œuvres du Louvre dormant en réserve dans 63 sites différents de région parisienne, dont plusieurs sont situés en zone inondable, notamment dans les caves du Musée du Louvre, à Paris. Le premier objectif en construisant ce nouveau bâtiment était donc de protéger ces tableaux, sculptures, dessins d'un risque de crûe de la Seine. L'autre objectif est d'offrir une facilité de consultation aux chercheurs et historiens de l'art comme l'explique le président-directeur du musée du Louvre, Jean-Luc Martinez

Depuis près de 60 ans, on n'a pas déroulé certaines grandes peintures, faute de place.

Jean-Luc Martinez, le président-directeur du musée du Louvre - Radio France
Jean-Luc Martinez, le président-directeur du musée du Louvre © Radio France - Stéphane Barbereau

"Quand je suis rentré au musée du Louvre au département archéologies, il y a 25 ans, j'ai mis 10 ans pour simplement voir l'ensemble des collections dont j'avais la responsabilité", ajoute le patron du Louvre.

Choix de la station

France Bleu