Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

30 ans après sa mort, la Mère Denis reste une vedette à Saint-Hymer

-
Par , France Bleu, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Jeanne Denis, plus connue sous le nom de "la Mère Denis", continue d'être fleurie. La célèbre laveuse, égérie des publicités de la marque Vedette, est enterrée dans le cimetière de Saint-Hymer près de Pont-L'évêque. Depuis 30 ans, des fleurs sont régulièrement apportées sur sa tombe.

La "Mère Denis", une des grands-mères les plus célèbres de France, repose dans le cimetière de Saint-Hymer depuis 30 ans. Régulièrement, des fleurs sont déposées sur sa tombe.
La "Mère Denis", une des grands-mères les plus célèbres de France, repose dans le cimetière de Saint-Hymer depuis 30 ans. Régulièrement, des fleurs sont déposées sur sa tombe. © Radio France - Léa Dubost

Saint-Hymer, France

Connue pour son "c'est ben vrai ça", la Mère Denis continue de faire parler d'elle, trente ans après sa mort. La célèbre laveuse, devenue star avec les publicités de la marque de lave-linge Vedette, est enterrée dans le cimetière de Saint-Hymer, près de Pont-l’Évêque. Son visage, tout sourire, est dessiné sur sa pierre tombale. On peut y lire : Mme Jeanne Denis, 1893 - 1989, "Mère Denis". Toujours accompagné de fleurs. 

En effet, à sa mort, Vedette passe un contrat avec un fleuriste de Pont L'évêque, "pour fleurir sa tombe à vie. Mais une fois l'entreprise vendue, comme il n'y a pas de famille pour réclamer, le contrat s'arrête. Avec le comité des fêtes, on a donc décidé de fleurir sa tombe tous les ans, lors de la fête communale, depuis 6 ans", explique Philippe Gouley, président du comité des fêtes de Saint-Hymer.

Une femme de caractère gâtée

Dans la maison de retraite du Prieuré où Jeanne Denis a fini ses jours, son ancienne voisine de chambre se souvient de son fort caractère. "Quand elle voulait quelque chose, il fallait lui donner, tout de suite !" Et ajoute que la célèbre dame recevait "beaucoup de visite."

La Mère Denis recevait notamment la visite des employés de Vedette, notamment de Philippe Queval. Cet ancien commercial du groupe, était également "chargé du bien-être de la Mère Denis", de 1985 à sa mort. "L'objectif était de satisfaire la Mère Denis dès que possible : un téléviseur pour le petit cousin, un magnétoscope pour sa voisine...", se souvient Philippe Queval, qui lui rendait visite tous les mois. "Elle était devenue vraiment notre grand-mère. Il y avait un fort attachement de la part du personnel de l'entreprise pour la Mère Denis", affirme-t-il.

Les habitants de Saint-Hymer sont également attaché à la Mère Denis. La célèbre laveuse attire de nombreux curieux tous les ans. Maintenant que sa tombe est entretenue, Philippe Gouley aimerait que le lavoir de la commune porte son nom, pour un dernier hommage à la "vedette" de Saint-Hymer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu