Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

30 militaires et des policiers armés pour la sécurité de Brive Festival

mardi 19 juillet 2016 à 14:40 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

Des militaires et des policiers armés assureront la sécurité de Brive Festival, à partir de ce jeudi 21 jusqu'au lundi 25 août. Après l'attentat de Nice, un contingent de 30 soldats vient d'être accordé par l'Etat, ce mardi.

Trente militaires seront affectés pour la sécurité de Brive Festival
Trente militaires seront affectés pour la sécurité de Brive Festival © Radio France - Alexandre Blanc

Brive-la-Gaillarde, France

30 militaires et des policiers armés assureront la sécurité à l'intérieur et autour du site de Brive Festival, qui commencera ce jeudi 21 juillet  et jusqu'à ce lundi 25 juillet pour cinq soirées de concerts. Si la présence de policiers était prévue dans le dispositif initial, l'augmentation des moyens a été décidée après l'attentat de Nice.

30 soldats du 1er RHP

L'Etat vient d'accorder, ce mardi, la présence de 30 hommes du 1er Régiment de Hussards Parachutistes de Tarbes dans le cadre de l'opération Sentinelle, mise en place après les attentats de Charlie Hebdo en janvier 2015. Par ailleurs, après inspection du site ce lundi par les autorités, il a été décidé de fixer des policiers armés dans l'enceinte du site. Deux policiers nationaux seront aussi mobilisés avec installation d'une herse amovible sur l'allée Antoine Bos, près de l'entrée du site. Cette présence militaire et policière s'ajoute à la trentaine de personnes d'une société privée de sécurité missionnée par les organisateurs du festival, avec notamment des maîtres-chiens.