Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : 40e anniversaire de la disparition de Claude François

40e anniversaire de la mort de Claude François : "Jamais je n'aurais pensé le voir pleurer", se souvient un Catalan

dimanche 11 mars 2018 à 7:03 Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Roussillon

Claude François est mort il y a tout juste 40 ans, le 11 mars 1978. Alain Durand, qui habite à Saleilles (Pyrénées-Orientales), a assisté à l'un des premiers concerts de Cloclo. L'artiste s'était fait huer avant de fondre en larmes en coulisses.

Alain Durand a vu Claude François se faire huer et pleurer lors de l'un de ses premiers concerts, à Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales), en 1963.
Alain Durand a vu Claude François se faire huer et pleurer lors de l'un de ses premiers concerts, à Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales), en 1963. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Canet-en-Roussillon, France

C'était il y a tout juste 40 ans. Le 11 mars 1978, Claude François mourrait électrocuté dans sa salle de bains, à 39 ans. Le chanteur de Comme d'habitude, Belles belles belles ou encore Alexandrie Alexandra a connu une carrière fulgurante : en 16 ans, il a enregistré 363 chansons, vendu 35 millions de disques et donné 1 188 concerts. Alain Durand, qui habite à Saleilles (Pyrénées-Orientales) a assisté à l'une de ses premières représentations, en 1963, au casino de Canet-en-Roussillon. Et ce concert n'avait rien des grands shows qui ont fait la renommée du chanteur quand il était en tête des hits parades. 

Vingt minutes de concert et des huées

À 71 ans, Alain Durand se souvient comme si c'était hier de ce concert de Claude François. À l'époque, il va voir toutes les stars de la chanson en concert avec sa sœur. Ce soir-là, 300 personnes sont présentes au casino de Canet-en-Roussillon pour voir Claude François, "un nouveau chanteur". Cloclo entame son répertoire : Je pense encore à toi, La ferme du bonheur ou encore Belles, belles, belles

Après 20 minutes de concert, le chanteur passe à Hey potatoes... puis dit au revoir et quitte la scène. "Ça a été les huées et les sifflets", se remémore Alain. Au bout de cinq minutes, Claude François revient sur scène, réinterprète Hey potatoes et repart. Définitivement. "Alors là, ça a été les huées de toute la salle pendant au moins 10 minutes !"

Claude François en larmes dans les coulisses

Connaisseur du lieu et habitué à se glisser au plus près des stars, Alain Durand franchit le portillon qui permet d'accéder aux loges. "Dans le couloir, qui je vois ? Monsieur Claude François, avec son imprésario." Mais la star est loin d'être en forme : "Je me suis approché et j'ai vu qu'il pleurait. Il sanglotait la tête baissée." C'est un choc pour Alain. "J'ai été gêné. Ça m'a coupé. Jamais je n'aurais pensé le voir pleurer." Ils sont tous les trois seuls dans le couloir. "Je n'ai pas voulu le déranger. Je voulais un autographe mais je n'ai pas ouvert la bouche." Claude François continue de pleurer et signe à la chaîne des photos de lui pour que son imprésario les donne à ses fans. "C'est gravé dans ma mémoire, Claude François qui pleure."

L'artiste rentre dans sa loge sans même s'apercevoir de la présence d'Alain, qui récupère une photo auprès de l'imprésario. C'est ce dernier qui lui explique la situation : "Il ne faut pas le déranger parce qu'aujourd'hui ce n'est pas une belle journée pour lui. D'abord, vous l'avez vu sur scène, il a été sifflé. Il a horreur de ça. Et il a aussi appris par le casino que sa mère avait dépensé tout son cachet aux jeux." 

Alain Durand continuera de suivre la carrière du chanteur et le verra même une deuxième fois en concert à Canet-en-Roussillon. "Ce n'était plus du tout le même", se souvient-il.