Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 75e anniversaire du Débarquement

5 raisons d’aller au 75e anniversaire du Débarquement

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin, France Bleu

75e anniversaire du Débarquement : vous hésitez encore à vous déplacer. Voici cinq bonnes raisons d'assister aux commémorations.

Omaha Beach, l'une des plages du Débarquement le 6 juin 1944
Omaha Beach, l'une des plages du Débarquement le 6 juin 1944 © Radio France - Victor Matet

Toute la Normandie, spécialement le Calvados et le sud de la Manche, prépare des festivités grandioses pour le 75e anniversaire du Débarquement. Vous connaissez l'Histoire, vous avez déjà vu le Jour le plus long... bref vous vous posez la question de savoir si ça vaut le coup de se déplacer. Nous avons cinq bonnes raisons à vous proposer.

Raison n°1 - Rencontrer ceux qui ont vécu le Débarquement

Vous vous êtes toujours dit qu'un jour vous les écouteriez, vous leur parleriez de leur passé. Mais vous n'avez jamais osé ou vous avez reporté l'occasion. Cette année, c'est sans doute le dernier grand anniversaire du Débarquement en présence des vétérans. Ce sera une des dernières occasions de rencontrer ceux qui ont vécu cet épisode, pas seulement des vétérans mais aussi des civils. 

Aujourd'hui, ils ont plus de 80, 90 ans mais ils gardent leurs souvenirs intacts. Ces jours d'anniversaire sont l'occasion pour eux de les partager.  Si vous les croisez, n'hésitez pas à les aborder pour leur poser des questions. Parce que, à côté des faits historiques, il y a la réalité de ces moments intenses et dramatiques. 

Comment s'engage-t-on dans les commandos quand on a juste vingt ans ? Comme Léon Gauthier qui a fait partie des bérets verts des commandos Kieffer. Que ressent-on quand son parachute s'ouvre au-dessus de la Normandie ? Comme l'américain Ray Wallace qui a sauté au-dessus de Graignes à vingt ans. 

Léon Gauthier a fait partie des commandos Kieffer
Léon Gauthier a fait partie des commandos Kieffer © Radio France - Bénédicte Courret

Ils n'ont pas d'uniforme : ce sont les civils. Adolescents ou enfants pendant la seconde guerre mondiale, ils ont été confrontés à une réalité très dure : les privations, devoir se cacher, voir des blessés, des morts. Et c'est la libération, la joie devant le chocolat, les premiers chewing-gommes apportés par les américains. 

Vous découvrirez comment chacun d'entre eux est devenu un héros, sans le vouloir. Comme Odette, 17 ans et sa sœur Marthe de 12 ans, qui ont caché des parachutistes anglais.  

Raison n°2 - Célébrer la paix

Parce que le temps de paix, cette précieuse paix, est récent. Moins de cent ans. Hier c'était la guerre. Et dans chaque famille, quelqu'un l'a vécue. Pour garder des souvenirs et transmettre cette mémoire, c'est important de venir au 75e anniversaire du Débarquement. 

C'est l'occasion de participer à des moments d'échange entre les hommes et femmes de toutes les nationalités présentes. L'anniversaire du Débarquement est aussi la célébration de la réconciliation entre les peuples. 

Parce que la Paix est un travail de chaque instant, toujours à renouveler, venez participer à la 2è édition du Forum mondial Normandie pour la paix.  A l'initiative de la région Normandie, ce forum a pour vocation de faire de la Normandie un laboratoire pour une paix durable. Toute l'année, des projets, des initiatives portent le label "Normandie pour la Paix".  Les 4 et 5 juin, le Forum vous propose des conférences, des débats avec  des experts, des représentants de gouvernements, du monde académique et de la société civile.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Raison n°3 - (Re) Découvrir les plages de Normandie

Ah les plages normandes ! Elles sont magnifiques.  Re-baptisées pour le Débarquement, toute la côte entre Sainte-Mère-Eglise jusqu'à Ouistreham est exceptionnelle. Variée : plages planes de sable fin ou plages escarpées de galets, il faut y aller se promener. Et imaginer qu'une nuit, celles qu'on appelle Utah, Omaha, Gold, Juno et Sword ont été le théâtre d'une opération d'envergure internationale.  

Des chiffres impressionnants : 132 000 soldats alliés ont débarqué le 6 juin 1944 à minuit, 200 000 véhicules de toutes sortes sont également débarqués, 6 939 navires déployés. Et cette nuit-là, sur les plages, 3 800 militaires alliés sont morts. 

Les fortifications du Débarquement à Arromanches - Gold Beach vues d'hélicoptère à marée haute
Les fortifications du Débarquement à Arromanches - Gold Beach vues d'hélicoptère à marée haute © Radio France - Véronique Houdan

Raison n°4 - Pour s'immerger dans les années 1940-1945

Parce que rien ne vaut l'expérience, des camps vous accueillent dans l'ambiance originale des années 1940/1945. Véhicules d'époque, en bon état, costumes d'époque et des reconstitutions de scènes vous permettent de vivre un moment de ces années. Organisés par des passionnés, ces camps sont d'une précision remarquable. Méfiez-vous quand même parce que souvent ces camps organisent des visites de vrais militaires et vous n'arriverez plus à savoir si vous avez affaire à des faux ou des vrais.

Quelques camps de reconstitution (consultez le programme du 75e anniversaire du Débarquement pour en trouver d'autres)

  • Utah Memory Field à Utah Beach, du lundi 4 au dimanche 9 juin. Rassemblement historique présentant de manière ludique et immersive l’armée d’hier et d’aujourd’hui. Le plus : les côtés US et français du D-Day, des animations comme des scènes médicales, des ateliers sur le mode de vie des civiles. L'entrée est gratuite.
  • Camp Arizona à Carentan, du jeudi 6 au lundi 10 juin. Approche sur la vie d’un camp militaire à la mode 1944. Le plus : 500 participants et 200 véhicules. Le plus : rue année 40 animée, le bistrot, le garage, la pièce de vie... concerts et la soupe populaire ! Entrée gratuite.
  • 10e Old Abe Camp à Carentan du samedi 1er au lundi 10 juin : ambiance immersive dans les tranchées. Le plus : la vie quotidienne du soldat sur le front et l’histoire du lieu, zone de combat de la 101eme Airborne. Entrée gratuite. 
  • Camp Géronimo à Sainte-Mère-Eglise du samedi 1er au dimanche 9 juin : mise en scène des troupes aéroportées américaines en Normandie. Le plus : présence de 9 chars, démonstration de l’équipement du parachutiste américain ainsi que des glidermen (soldats transportés par planeur), présentations de véhicules blindés anti-aérien (M16) , exposition commentée de matériels de démolition et déminage. 
  • Reconstitution d’un hôpital de campagne de la 101ème Airborne à Hiesville, du mercredi 5 au dimanche 9 juin au Château de la Colombière. Ouverture de 10h à 18h, entrée gratuite
  • Bloody Gulch à Méautis du 31 mai au 12 juin : camp de reconstitution Américain et Allemand. Ouverture de 9h à 18h. Le plus : école d’autrefois et animations, avec concerts et spectacles. Payant. 
Le camp Arizona : le "fox", une reconstitution établie grâce au témoignage d'un vétéran
Le camp Arizona : le "fox", une reconstitution établie grâce au témoignage d'un vétéran © Radio France - Clémentine Vergnaud

Raison n°5 - Parce qu'on adore les feux d'artifice

Et il y en a plusieurs organisés dans les communes ces journées, du 5 au 9 juin. 

  • Le 5 juin : Carentan-les-marais.
  • Le 6 juin : Arromanches, Colleville-Montgomery, Creully, 
  • Le 7 juin : Sainte-Marie-du-Mont.
  • Le 8 juin : Saint-Marcouf-de-l'île.
  • Le 9 juin : Sainte-Mère-Eglise.

Mais gardez une place dans votre agenda pour le grand feu d'artifice simultané du dimanche 9 juin à 23h30. Sur le littoral normand, les plages de : Arromanches, Bernières-sur-mer, Lion-sur-mer, Longues-sur-mer, Luc-sur-mer, Ouistreham-Riva Bella, Port-en-Bessin, Vierville-sur-mer s'embraseront pour notre plus grand plaisir.

C'est trop beau un feu d'artifice !
C'est trop beau un feu d'artifice ! © Radio France - Cyrille Ardaud

Vous avez maintenant toutes les raisons de venir en Normandie entre le 4 et 9 juin 2019 pour fêter le 75e anniversaire du Débarquement. Vous êtes attendus. A très vite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess