Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

550 "oubliés des vacances" à Fraispertuis pour "avoir quelque chose à raconter à la rentrée"

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Comme tous les ans, le Secours populaire de Meurthe-et-Moselle a organisé ce mercredi 21 août sa Journée des oubliés des vacances. 550 Meurthe-et-Mosellans ont profité d'une journée au parc d'attractions Fraispertuis, dans les Vosges.

Les premiers arrivés ont dû patienter un peu avant d'entrer dans le parc... Le convoi de Mont-Saint-Martin avait pris un peu de retard
Les premiers arrivés ont dû patienter un peu avant d'entrer dans le parc... Le convoi de Mont-Saint-Martin avait pris un peu de retard © Radio France - Emeline Vin

Fraispertuis, Jeanménil, France

Cédric, grand yeux bleus et casquette vissée sur la tête, vient de passer le portique d'entrée du parc d'attractions vosgien Fraispertuis. "Je ne suis pas parti en vacances cette année, alors je suis vraiment content d'être ici !" Le garçon de 10 ans a déjà repéré sa première cible : "le chercheur d'or", une grande tour d'où les visiteurs tombent en chute libre. 

Le jeune Jarnysien fait partie des 550 personnes amenées à Fraispertuis par le Secours populaire de la Meurthe-et-Moselle. "C'est une journée pour ceux qui n'ont pas pu partir en vacances, explique Agnès Orel, bénévole à Vandoeuvre-lès-Nancy. En général, la première rédaction de l'année à l'école, c'est "qu'avez-vous fait pendant les vacances ?" C'est important que les enfants puissent avoir quelque chose à raconter !

Un peu de patience avant de jouer les pirates 

Alicia et son amie Maïla ont hâte de raconter leur journée à leurs copains, à la rentrée. "J'aime bien beaucoup Fraispertuis ! On s'amuse énormément. On a déjà fait le grand huit, la chevauchée de poneys..." Pas le temps de trop raconter : les deux jeunes filles montent à bord d'un bateau pirate pour faire une bataille d'eau avec les passants. "Il faut tourner la manivelle pour trisser [arroser] les gens", explique d'un air expert Alicia. 

France Bleu a embarqué à bord du bateau pirate...

Quelques petits couacs ont émaillé le début de journée : les onze bus qui convoyaient les vacanciers d'un jour ne sont pas tous arrivés en même temps au parc et il a fallu attendre plusieurs dizaines de minutes pour récupérer les  billets d'entrée. "Mais une fois qu'ils sont dans le parc, tout est oublié !" assure Agnès Orel. 

Coût de la journée : 17.000€

La bénévole, assistante maternelle retraitée, confie tout de même avoir hâte d'être dans le bus du retour, même si elle aussi va profiter de la journée récréative. "C'est beaucoup de stress, on doit s'assurer que tout se passe, que tout le monde est là... Mais bon, tant qu'on fait plaisir aux enfants, ça vaut le coup !

Le parc du Far West a accueilli la traditionnelle Journée des Oubliés des Vacances du Secours populaire  - Radio France
Le parc du Far West a accueilli la traditionnelle Journée des Oubliés des Vacances du Secours populaire © Radio France - Emeline Vin

Cette Journée des oubliés des vacances, le Secours populaire y travaille depuis le mois d'avril. "Les inscriptions se sont étalées sur six semaines, pour que tout le monde puisse participer", détaille Lydia Cotinaut, membre du comité départemental. Pour les bénéficiaires du "Secours pop", il a fallu débourser un euro symbolique par personne. "On organise une campagne de dons spécifique à cette journée. On a aussi des aides de la Région, de la CAF... Et on en est un peu de notre poche, mais c'est important de pouvoir proposer la journée à un tarif très bas.

Lydia Cotinaut, membre du comité départemental, raconte les coulisses de la journée

A l'intérieur du parc, les familles se sont dispersées : qui sur les bûches, qui sur les montagnes russes... Sous l'oeil attendri des bénévoles : "C'est sûr, il n'y aura pas beaucoup de bruit dans le bus du retour. Ils vont tous dormir !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu