Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Course de la Résistance dans le Trièves : "Redonner de l'élan aux commémorations du 8-Mai"

mardi 8 mai 2018 à 11:11 Par Lionel Cariou et Élisa Montagnat, France Bleu Isère

Courir, marcher, pédaler pour se souvenir : la course de la Résistance est organisée dans le Trièves ce mardi. L’objectif pour Gil Emprin, historien au Musée de la Résistance : proposer de nouvelles formes de commémorations, pour impliquer la population et notamment les jeunes.

Des commémorations de l'armistice du 8 mai 1945 dans la plupart des communes de France
Des commémorations de l'armistice du 8 mai 1945 dans la plupart des communes de France © Maxppp - Julio Pelaez

Mens, France

Une autre façon de se souvenir. La course de la Résistance rappelle le sens historique du 8 mai 1945, jour de la capitulation de l’Allemagne nazie, en mettant en lumière les lieux emblématiques de la Seconde Guerre mondiale en Isère.

Depuis 1943 il y avait des maquis à Esparron, dans le Trièves. On n’était pas encore dans les combats de la Libération mais il y avait un maquis avec pas mal de protestants qui renouaient en quelque sorte avec la grande tradition de la région - Gil Emprin ce mardi matin sur France Bleu Isère.

Le Trièves, l'un des berceaux de la Résistance iséroise

Après trois éditions au cœur de Grenoble et dans les Chambarans, la course de la Résistance s’installe aujourd’hui dans l’un des berceaux de la Résistance iséroise. 

L’Isère a beaucoup de hauts lieux dans l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, mais le Trièves et cette partie-là du Vercors a été un lieu de repaires ou de caches de responsables de la Résistance sur la fin, quand le Vercors a été envahi, quand Grenoble était en état de siège à peu près permanent. 

Renouveler le style des commémorations

Aujourd’hui pour se rappeler on marche, on court, on pédale, mais pas seulement : 

Cette course de la Résistance, c’est l’occasion de quelque chose de festif, sportif et culturel car ça s’accompagne d’expositions photos et de films, ça va se passer au collège de Mens aussi… On essaie d’impliquer les gens, et les jeunes notamment, autrement que pour des pots de fleurs au fond de la commémoration. 

Course de la Résistance pour le 8 mai

Si le 8 mai était jusqu’à présent une journée mettant en lumière les anciens combattants et résistants, les commémorations doivent maintenant se renouveler. 

En l’absence maintenant, malheureusement, des anciens combattants, ça risquait de devenir quelque chose d’artificiel où on convoque la population mais elle ne vient pas. Là il s’agit de redonner un peu d’élan et de sens aux jours fériés.