Culture – Loisirs

Neuf mois après Charlie, le salon du dessin de presse de Saint-Just-le-Martel défend "La liberté d'en rire"

Par Henrique Vieira Campos, France Bleu Limousin jeudi 24 septembre 2015 à 18:45

Le bureau de Wolinski, reconstitué à Saint-Just
Le bureau de Wolinski, reconstitué à Saint-Just © Radio France - Françoise Ravanne

Le 34e salon international du dessin de presse et d'humour de Saint-Just-le-Martel, près de Limoges, sera inauguré ce vendredi. Cette édition sera marquée par les hommages qui seront rendus aux dessinateurs de Charlie assassinés en début d'année.

Pour cette 34e édition, le salon du dessin de presse salue la mémoire des dessinateurs de Charlie Hebdo disparus dans l'attentat du 7 janvier,  à travers des expositions des dessins de Cabu, Honoré et de Tignous. Des expositions montées en accord avec les familles des dessinateurs, la veuve de Cabu par exemple a sélectionné une série de dessins sur le Jazz pour rendre hommage à son mari. Et puis il y a le bureau de Wolinski, après le drame, Maryse Wolinski, l'épouse du dessinateur disparu, a décidé d'en faire don au salon de Saint-Just. Le bureau a donc été déménagé et reconstitué à l'identique au sein du salon. Tout y est, la table à dessin, les livres, les cadres de photo disposés comme ils l'étaient le jour du drame.

Plus de 150 dessinateurs sont attendus pendant la manifestation, qui s'est choisi pour thème cette année "Liberté d'en rire". L'affiche du salon a été dessinée par Rayma, une dessinatrice du Venezuela qui a été licenciée de son journal à cause d'un dessin qui représentait Hugo Chavez. Également présente, l'association, Cartooning for Peace présidée par Plantu, la liberté d'expression, plus que jamais, sera au cœur de cette édition.

Le salon sera ouvert au public du 26 septembre au 4 octobre, au Centre International de la Caricature, du Dessin de Presse et d'Humour de Saint-Just-le-Martel.