Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

A 18 ans, Mathis participe au Tour de France aérien

lundi 16 juillet 2018 à 16:15 Par Matthieu Darriet, France Bleu Nord

Deux jeunes de la région participent, depuis ce lundi, au Tour de France aérien, au départ de Chartres. Ils ont à peine 18 ans et ont été formés dans les aéroclubs de Saint-Omer et de Saint-Inglevert. Jusqu’au 30 juillet, Mathis Gino va porter les couleurs de l'Aéroclub du Boulonnais.

Mathis Gino, ici avec son instructeur de l'aéroclub du Boulonnais, participe au Tour de France aérien. Il veut devenir pilote professionnel.
Mathis Gino, ici avec son instructeur de l'aéroclub du Boulonnais, participe au Tour de France aérien. Il veut devenir pilote professionnel. © Radio France - Matthieu Darriet

Saint-Inglevert, France

Avec Juliette Charlie, l’un des avions de son club de Saint-Inglevert, Mathis Gino va accumuler une trentaine d’heures de vol sur ce Tour de France. Sur sa check-list : des exercices de maniabilité avec instructeur, des rallyes avec un copilote ou encore des vols de précision avec photos à repérer au sol. 

Mais l’essentiel est ailleurs pour ce pilote de 18 ans : "On va rencontrer des pilotes professionnels, d'autres pilotes comme nous, des pilotes dans l'armée et puis du public qui s'intéresse à l'aviation légère. C'est très intéressant de pouvoir parler de ça avec tout le monde. Ensuite avec les 45 autres jeunes pilotes, on va vivre un super moment en groupe."

Pilote privé depuis ses 17 ans, Mathis Gino veut faire de sa passion un métier. A la rentrée, il intègre une école d'ingénieur aéronautique à Toulouse. - Radio France
Pilote privé depuis ses 17 ans, Mathis Gino veut faire de sa passion un métier. A la rentrée, il intègre une école d'ingénieur aéronautique à Toulouse. © Radio France - Matthieu Darriet

Pour se préparer à cette épreuve, son instructeur, Renaud Silberberg n'a pas épargné Mathis, ces derniers jours, avec trois heures de vol, intenses : "On a fait des virages à forte inclinaison, du vol lent, de l'approche du décrochage, du décrochage et des exercices moteur réduit, notamment au dessus de Calais, à différentes altitudes."

Mathis a une bonne performance en matière de pilotage. C'est la suite logique et il ne va pas s'arrêter là.  

L’objectif de Mathis Gino est de vivre sa passion, plein gaz. Il veut devenir pilote professionnel, mais aussi  instructeur. En attendant, c’est une école d’ingénieur aéronautique qui l’attend à la rentrée à Toulouse.