Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Les Bonnes Ondes

À vingt ans, la chanteuse icaunaise Victoria Thoizon enchaîne les tournées

mercredi 22 novembre 2017 à 6:02 Par Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

Victoria Thoizon, originaire de Pont-sur-Yonne, a sorti son premier album au mois de juin 2017, "Inked". Elle espère désormais pouvoir vivre de sa musique. Une aventure musicale qu'elle a commencé à 14 ans, un peu sur un coup de tête.

Victoria Thoizon, originaire de Pont-sur-Yonne, a sorti son premier album "Inked" en juin 2017
Victoria Thoizon, originaire de Pont-sur-Yonne, a sorti son premier album "Inked" en juin 2017 © Radio France - Renaud Candelier

Pont-sur-Yonne, France

Victoria Thoizon, c'est une voix grave à la Amy Winehouse mais une jeune fille qui a parfaitement la tête sur les épaules : "la condition pour que je puisse faire un groupe, partir en tournée, c'était que j'ai mon bac donc je me suis débrouillée pour avoir le bac." A 20 ans, elle aurait pu faire des études supérieures. Elle a choisi de partir en tournée. "Ce sont des études dans un sens", justifie la jeune fille, "de partir rencontrer d'autres personnes, des ingénieurs du son, des programmateurs de salle, ce sont toujours des personnes qui nous donnent des conseils. J'ai rencontré un écrivain, le fils de Romain Gary, il m'a beaucoup aidée et beaucoup suivie aussi. C'est vraiment quelque chose d'extraordinaire."

Un conte de fée qu'elle vit avec son papa, Philippe, professeur de musique et guitariste du groupe et fan de sa fille : "je peux vous dire que j'ai accompagné des tas de chanteurs et chanteuses, et être derrière Victoria, c'est un régal. On n'est pas en train de se demander si ça va tomber dans le temps, qu'est-ce qui va se passer. Cela fait trois ans qu'elle tourne en France, quand j'ai vu Montereau Confluence et la taille de la scène, je me suis dit qu'elle ne pourrait jamais monter dessus. Et bien, elle a emmené ses troupes, je suis sincèrement admiratif et il faut bien que ce soit clair, si ce n'était pas du tout au bon niveau, il y a longtemps qu'on aurait revendu le matériel et qu'elle ferait autre chose."

"Écrire, c'est un médicament, quand je n'écris pas je le ressens"

C'est peut-être parce que Victoria Thoizon donne de sa personne que ça marche sur scène comme dans son écriture : "dans mes chansons, je vais parler évidemment de moi puisque c'est ce qui m'inspire, je parle d'amour, je parle de nature, de beaucoup de choses. C'est aussi une façon de me parler à moi. C'est un médicament entre guillemets, ça me fait du bien d'écrire et quand je n'écris pas je le ressens." Voilà la meilleure preuve qu'elle a trouvé voie, elle qui a fait sa première scène à 14 ans à Sens, à la fête de la musique.

"C'était un pari de faire la fête de la musique et à partir de là, j'ai su que je voulais faire ça" - Victoria Thoizon

  - Aucun(e)
- creative commons - babsy