Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Amiens, l'orchestre de Picardie répète au Zénith pour pouvoir respecter la distanciation sociale

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

A Amiens, 40 musiciens de l'orchestre de Picardie ont investi le Zénith pour procéder à un enregistrement. La raison ? Leur salle de répétitions habituelle ne permet pas de respecter la distanciation sociale.

Deux mètres séparent chaque musicien pour respecter la distanciation sociale.
Deux mètres séparent chaque musicien pour respecter la distanciation sociale. © Radio France - Hortense Crépin

À Amiens, l'orchestre de Picardie a posé ses instruments dans une salle un peu inhabituelle pour lui. Ces lundi et mardi, 40 musiciens enregistrent une oeuvre de Gabrie Fauré, Pelléas et Mélisande...dans le Zénith d'Amiens.  

En effet, la salle de répétitions habituelle de l'orchestre ne permet de pas d'accueillir ces 40 personnes tout en respectant la distanciation sociale. Le Zénith d'Amiens métropole, plutôt désert ces derniers temps à cause de nombreux spectacles reportés avec la situation sanitaire, accueille donc l'orchestre.

Ici, deux mètres séparent les musiciens entre eux, ce qui leur permet de ne pas avoir à porter de masque lorsqu'ils jouent. "C'est très grand, on a vraiment beaucoup plus de place" explique Romy Bischoff, qui joue de la clarinette solo. "On n'est vraiment pas embêtés pour la distanciation, on s'adapte du mieux possible. Et faire de la musique ensemble, c'est le plus important !"

"Je ne m'attendais pas à voir des conditions acoustiques aussi favorables"

Le Zénith n'est pas conçu pour accueillir de la musique d'orchestre comme celui-ci. Alors un grand rideau noir coupe les réverbérations et tamise le son. Mais Zbigniew Kornowicz, violoniste super soliste de l'orchestre est surpris de l'acoustique de la salle : "Je ne m'attendais pas à avoir des conditions acoustiques aussi favorables. Et ça se vérifie sur l’enregistrement."

Et pour le chef d'orchestre Arie Van Beek, ce nouvel espace de travail est un bon exercice pour l'orchestre : "Quand l'orchestre est un peu dispersé, ça veut dire que _la responsabilité individuelle est plus grande qu’avant_, et ça fait du bien aussi quelque part : l'écoute, comment réagir avec le voisin ou la voisine, comment on fait pour être ensemble".

Les musiciens seront de retour au Zénith en octobre pour plusieurs répétitions.  Avant cela, l'orchestre se produit ce vendredi 25 septembre à l'abbatiale Notre-Dame de Ham et ce samedi 26 septembre en l'église Saint-Martin de Montcornet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess