Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

A Auxerre, des amateurs découvrent les danses de la Renaissance

-
Par , France Bleu Auxerre

La compagnie auxerroise Bassa Toscana organise cette semaine un stage de danses Renaissance et Baroque. Les stagiaires, passionnés ou novices,découvrent cet art exigeant et élégant... aux sources de la danse. Un spectacle sera donné dimanche à l'Abbaye Saint-Germain d'Auxerre.

Le stage est organisé par la compagnie auxerroise Bassa Toscana
Le stage est organisé par la compagnie auxerroise Bassa Toscana © Radio France - Delphine Martin

Auxerre, France

Pendant les vacances, ils ont décidé de voyager dans le temps. Un peu moins de trente personnes participent cette semaine à un stage de danse Renaissance et Baroque avec la compagnie auxerroise Bassa Toscana. 

Ils sont danseurs amateurs ou professionnels, musiciens, amoureux du baroque ou simples curieux... et ils profitent de l'été pour découvrir cet art raffiné et exigeant. Et l'expérience, visiblement, les remplit de joie : "J'ai fait beaucoup de danse classique et je m'intéresse à toutes les danses et à la musique ancienne en particulier", explique Catherine, une auxerroise qui participe à ces stages depuis près de 20 ans. "Depuis le temps, je suis un peu rodée quand même ! Même si on apprend toujours de nouvelles chorégraphies. Après, le problème pour moi, c'est la mémoire. Mais ce qui me plait aussi, c'est le phénomène de groupe : se retrouver avec tout le monde, sur cette musique prend un peu aux tripes".

Des stagiaires Heu-reux !

Danser pour se rapprocher un peu du ciel

"Danser avec les gens, c'est wouah ! Il y a des musiques qui sont magnifiques et avec le mouvement, avec la musique, j'ai l'impression parfois de me rapprocher un peu plus du ciel", ajoute enthousiaste, Sylvaine, qui vient de Gironde pour assouvir sa grande passion des danses anciennes. "J'aime la danse renaissance depuis longtemps mais ici, à Auxerre, j'ai découvert le Baroque. C'est un nouveau défi. Monter sur scène, apprendre des pas nouveaux. J'aime renouveler le défi aussi souvent que possible".

Faire vivre le patrimoine à travers la musique et la danse

Cet art délicat est mis en valeur depuis longtemps, dans l'Yonne et au-delà, par la compagnie Bassa Toscana. Les artistes sont installés à Auxerre. Il faut dire qu'ici, le patrimoine est riche et préservé, et constitue un décor parfait pour ces danses. "Il y a un tissu urbain historique médiéval et renaissance très important et très bien conservé. Donc on peut faire un spectacle et faire vivre le patrimoine par la danse, par la musique et par le chant. Nous ce qu'on aime, c'est faire du spectacle vivant et faire vivre le patrimoine", explique Stéphane Quéant est l'un des créateurs de la compagnie. La co-fondatrice Bernadette Jacquet approuve par un hochement de tête vigoureux.

Pour le stage, c'est Solène Riot qui assure la musique. - Radio France
Pour le stage, c'est Solène Riot qui assure la musique. © Radio France - Delphine Martin

Dans le studio de danse, il fait chaud,  les stagiaires enchaînent les pas depuis plusieurs heures, mais ils ont tous le sourire. Les pas sont élégants, les déplacements souples, pour des danses parfois bien plus physiques qu'on ne le croit, surtout avec les costumes aux lourdes étoffes, qui peuvent peser jusqu'à 7 ou 11 kilos !

"Faire vivre le patrimoine grâce à la musique et la danse" : Stéphane Quéant

L'origine de la danse

C'est donc bien un voyage dans le temps, car les pas de la renaissance nous emmènent aux sources de l'art de la danse. "On aime faire découvrir au nouveaux venus ce patrimoine qui est le patrimoine de la danse, puisqu'on se base sur les premiers écrits de danse. A partir des XVe et XVIe siècles, on a des écrits qui nous permettent aujourd'hui de recréer ces danses", précise Stéphane Quéant. 

Dans la salle, Edgar 15 ans, le benjamin de l'équipe, ne regrette pas d'avoir suivi ses amies pour ce voyage dans le temps. "J'ai fait toutes les formes d'art mais c'est la première fois que je fais de la danse", dit-il fièrement. Tout en reconnaissant que ça n'a pas été de tout repos : "Le truc, c'est surtout au niveau de la mémoire et de la coordination des pas. Car la coordination et moi, c'est une grande histoire ! Pour retenir les pas, il n'y a pas de soucis mais c'est pour tout coordonner que c'est compliqué, tout en suivant la musique et tout en suivant les autres. C'est vraiment un travail !"

Un spectacle et un bal renaissance à l'abbaye Saint-Germain

A l'issue de la semaine de stage, les danseurs et les musiciens se produiront dimanche soir à partir de 20h30 à l'Abbaye Saint Germain à Auxerre. Le spectacle sera suivi d'un bal Renaissance sur le parvis, ouvert à tous.

Les danses Renaissance et Baroques sont plus physiques qu'on ne le pense. - Maxppp
Les danses Renaissance et Baroques sont plus physiques qu'on ne le pense. © Maxppp - Delphine Martin

Le reportage de Delphine Martin