Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

À Batz-sur-Mer, le pardon de la Saint-Guénolé fête ses 100 ans ce dimanche

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

C'est une fête très importante à Batz-sur-Mer et désormais séculaire : le pardon de la Saint-Guénolé. La fête met en avant la culture bretonne et le travail des paludiers, si important pour la commune.

La noce paludière, l'un des grands moments du pardon Saint-Guénolé à Batz-sur-Mer
La noce paludière, l'un des grands moments du pardon Saint-Guénolé à Batz-sur-Mer - Association Pardon Saint-Guénolé

Batz-sur-Mer, France

C'est une tradition qui a désormais 100 ans à Batz-sur-Mer : le pardon de la Saint-Guénolé, cette fête qui met en avant la culture bretonne et le travail des paludiers, essentiel dans l'histoire de la commune. 

La légende de Saint-Guénolé

"Saint-Guénolé est le saint de la commune", explique Brigitte Fouassier qui co-préside l'association Pardon Saint-Guénolé avec Claude Lebaud et Jean-René Lehuede, "parce qu'il y a très longtemps, les moines de Landévénec se sont installés à Batz-sur-Mer. Et leur saint-patron, c'était Saint-Guénolé. Ils l'ont donc ramené à Batz-sur-Mer. La légende raconte que ce saint avait été plus ou moins demandé par la commune voisine du Croisic. Sa statue était sur un char à bœufs et en arrivant à la barrière entre Le Croisic et Batz-sur-Mer les bœufs ont refusé d'avancer. La légende dit donc que Saint-Guénolé était bien dédié à la commune de Batz et pas à celle du Croisic"

"À l'époque, c'était classique de bénir tous les outils des métiers locaux. Et chez nous, presque tout le monde était paludier"

Le pardon est lui devenu la traditionnelle fête du troisième dimanche d'août à Batz-sur-Mer en 1919. Il a pris la suite d'une fête encore plus vieille qui était en fait une procession religieuse. "Et, il y a juste 100 ans, un notable de Batz-sur-Mer l'a transformée en bénédiction du sel et en fête des paludiers. La procession a donc été rebaptisée Pardon Saint-Guénolé, avec la bénédiction du sel", poursuit Brigitte Fouassier. "Parce qu'à l'époque, c'était classique de bénir tous les outils des métiers locaux. À Bats-sur-Mer, presque tout le monde était paludier, c'était donc important qu'il y ait la bénédiction de l'outil de travail local". D'ailleurs, lors de la messe, il y a toujours l'offrande du sel et elle est suivie par le défilé de la noce paludière.

De très vieilles photos de la fête avec des sonneurs qui défilent

Au fil des ans, le pardon est aussi devenu une fête de la culture bretonne. "Batz-sur-Mer est pleinement inscrite dans le patrimoine breton. On a des photos très anciennes du pardon Saint-Guénolé avec les sonneurs qui défilaient".

Le programme détaillé du pardon de la Saint-Guénolé, c'est ici