Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

À Bordeaux, les manifestations de gilets jaunes portent un coup dur à la vie culturelle

-
Par , France Bleu Gironde

La ville de Bordeaux a une nouvelle fois décidé de fermer les établissements culturels ce samedi en prévision de l'Acte 8 de la mobilisation des gilets jaunes. Une situation qui dure depuis le début du mois de décembre et constitue un manque à gagner pour les musées et l'Opéra.

Vue du Grand Théatre qui héberge l'Opéra National de Bordeaux Aquitaine
Vue du Grand Théatre qui héberge l'Opéra National de Bordeaux Aquitaine © Radio France - Olivier Cabrolier

Bordeaux, France

Comme tous les samedis depuis un mois, les établissements culturels de Bordeaux seront fermés le 5 janvier. Les gilets jaunes ont appelé à un rassemblement pour l'Acte 8 de la mobilisation, dès 13h, Place de la Bourse. Le Grand-Théâtre, le musée d'Aquitaine ou encore le musée des Arts Décoratifs entre autres, situés à quelques pas, resteront fermés pour éviter les dégradations.

C'est le cinquième samedi de fermeture consécutif pour ces établissements. En conséquence, ils subissent une baisse de fréquentation considérable.

Plusieurs milliers de visiteurs en moins

Les établissement culturels connaissent en temps normal un afflux important de visiteurs durant les fêtes, et en particulier le samedi. Les musées de la ville accueillent environ 1.000 personnes chaque samedi, et notamment de nombreux touristes. La perte de ces jours de forte fréquentation représente un "gâchis terrible" selon Fabien Robert, adjoint au maire de Bordeaux chargé de la culture. 

On aurait pu faire un excellent mois de décembre. Mais les événements ont complètement bouleversé l'organisation de la fin d'année, et on a perdu beaucoup de personnes

Interview de Fabien Robert, adjoint au maire chargé de la culture

Des fermetures coûteuses pour le Grand-Théâtre

Les fermetures et l'annulation des événements culturels constituent pour beaucoup un lourd manque à gagner. À l'Opéra National de Bordeaux, le remboursement des billets, la fermeture de la boutique et des guichets, ainsi que l'annulation des visites, coûtent cher. "Le pire pour nous ça a été d'annuler les représentations du samedi 29 décembre, une recette estimée à 30.000 euros" explique Sophie Capbern, directrice adjointe à la direction des publics de l'Opéra National de Bordeaux.

L'établissement, face aux fermetures à répétition, doit s'organiser : informer au mieux son public, reporter dans la mesure du possible les principaux événements programmés, et rémunérer le personnel habituellement mobilisé le samedi. Une situation de crise récurrente qui ne peut plus durer.

Les conséquences économiques sont lourdes pour l'Opéra National de Bordeaux, selon Sophie Capbern, directrice adjointe chargée des publics.

Une situation regrettable mais nécessaire

Mais au-delà des répercussions économiques de ces fermetures répétées, le coût s'exprime aussi en termes d'image. Fabien Robert fait état de visiteurs compréhensifs mais déçus, et de séjours gâchés pour les touristes à Bordeaux. "On ne peut plus rester dans une situation où une ville ferme ses musées le samedi. Nos lieux culturels se doivent d'être ouverts, c'est leur mission première".

Mais les manifestations se poursuivent, et les établissements culturels continuent à fermer chaque samedi. Selon Fabien Robert, c'est un regret, mais il ne faut prendre aucun risque. Mieux vaut prévenir que guérir.

Des perturbations sont également à prévoir ce samedi dans les transports en commun

Il n'y a pas que les établissements culturels qui doivent s'organiser les jours de manifestations de gilets jaunes. Le réseau de TBM sera une nouvelle fois perturbé ce samedi. Dès 12h30, des interruptions sont prévues pour le tramway :

  • Tramway A : entre Stalingrad et Mériadeck
  • Tramway B : entre Quinconces et St Nicolas
  • Tramway C : entre Gare St-Jean et Quinconces 

Des déviations sont également prévues sur les lignes de bus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu