Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Briare, l'Ascension marque enfin le début de la saison touristique

-
Par , , France Bleu Orléans

En ce premier long week-end sans restrictions de déplacement, les touristes ont été nombreux à réserver des bateaux et à naviguer sur le canal de Briare et sur le canal latéral à la Loire. De bon augure à l'approche de l'été.

Ces deux couples d'amis retraités partent de Briare pour une semaine de navigation sur le canal latéral à la Loire. Direction Dompierre-sur-Besbre, dans l'Allier.
Ces deux couples d'amis retraités partent de Briare pour une semaine de navigation sur le canal latéral à la Loire. Direction Dompierre-sur-Besbre, dans l'Allier. © Radio France - Thomas Giraudeau

En matière de bateau, Patrick Robidas semble s'y connaître. Quand le chef de la base Locaboat de Briare lui parle de tirant d'eau, de noeuds marins et de quille, il maîtrise. En revanche, quand il s'agit de manœuvrer ce bateau à moteur, à l'aide de ses propulseurs d'étrave, de petites hélices permettant de se diriger, c'est une autre paire de manches. La tentative d'accoster sur le ponton est peu concluante. "Je pense qu'on a retenu toutes les consignes", assure son ami, Jacques Mongauchon. "Mais bon, on vous enverra peut-être un S.O.S. durant notre périple !"

Qu'importe la maîtrise du pilotage, les deux retraités et leurs épouses ont studieusement écouté les consignes du chef de base. Ils sont tous les quatre prêts à partir pour une semaine de navigation sur le canal latéral à la Loire, depuis Briare, jusqu'à Dompierre-sur-Besbre, dans l'Allier. 170 kilomètres tout de même. Mais ils attendaient ces vacances depuis très longtemps. 

Je ne sais même plus quand on devait partir tellement cela date. Je crois que cela fait un an et demi que l'on ne cesse de reporter ses vacances, à cause de la crise sanitaire. Donc enfin, on peut partir ! En plus, nous allons visiter notre région, Sancerre, Nevers puisque nous venons de la Nièvre.

Complet pour l'Ascension

Avec la fin des restrictions de déplacement dans un rayon de dix kilomètres, l'activité de Youssef Bourassi a brutalement décollé, après un mois d'avril morose. Sur sa base Locaboat de Briare, les quinze bateaux ont été réservés en ce week-end de l'Ascension. "La Pentecôte s'annonce aussi très bonne, et nous commençons à avoir des réservations pour les mois de juin et juillet", précise-t-il. "Mais je m'attends à avoir beaucoup de réservations de dernière minute. Et puis, il nous manquera la clientèle étrangère, les Allemands, les Néerlandais, les Américains, même si elle peut être compensée par les touristes français qui viennent découvrir le pont-canal de Briare."

Le chef de base Locaboat à Briare, Youssef Bourassi, explique aux deux amis retraités comment faire fonctionner les propulseurs d'étrave, qui permettent de diriger le bateau.
Le chef de base Locaboat à Briare, Youssef Bourassi, explique aux deux amis retraités comment faire fonctionner les propulseurs d'étrave, qui permettent de diriger le bateau. © Radio France - Thomas Giraudeau

Marc Nicot fait le même constat. Responsable du pôle eau, environnement et barrages du canal de Briare pour les Voies Navigables de France, il estime que les loueurs de bateaux vont bénéficier d'un phénomène de vases communicants.

Les retours que nous avons montrent que les Français qui ne peuvent pas partir à l'étranger vont partir en vacances près de chez eux. Les Franciliens par exemple. Ils vont avoir envie de s'évader, et la navigation fluviale est idéale pour cela ! Donc on s'attend plutôt à une bonne saison. 

Pour preuve, les équipes d'éclusiers permanents et saisonniers sont en train d'être constituées. Et puis, pour le moment, pas d'inquiétude quant au niveau d'approvisionnement en eau du canal. "L'hiver a été pluvieux, et les intempéries des dernières semaines ont rempli les réservoirs à 95%", précise Marc Nicot. En 2019, la navigation fluviale avait dû être brutalement arrêtée, dès la mi-août, en raison de la sécheresse et du manque d'eau dans le canal de Briare. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess