Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Les Bonnes Ondes

A Joigny, on prend le café in English only

mardi 26 septembre 2017 à 5:00 Par Lisa Guyenne, France Bleu Auxerre

Do you speak English ? A Joigny, le cercle franco-américain organise depuis trois ans des "café-tchat" pour pratiquer la langue de Shakespeare. Chaque samedi matin, ils sont une dizaine à se réunir pour échanger en anglais. Ici, pas de pression : tous les niveaux sont acceptés.

Une partie du groupe du "café-tchat"
Une partie du groupe du "café-tchat" © Radio France - Lisa Guyenne

Joigny, France

Samedi matin, 10 heures. On se retrouve au café du Jean, en plein centre-ville de Joigny. On se salue, on discute, on sucre son café... Bien loin de l'ambiance d'une salle de classe, le but du "café-tchat" est surtout d'apprendre en se faisant plaisir. Notre petit groupe d'une dizaine de personnes est hétéroclite, de tous âges, de toutes professions et de tous niveaux d'anglais. Pour animer la discussion et aider tout ce petit monde à progresser, il y a Paulina Bos, américaine, professeur d'anglais et expatriée à Joigny depuis sept ans.

On peut venir même si on ne parle pas anglais

"C'est une conversation ouverte, pas une leçon", explique-t-elle. "Chacun peut dire ce qu'il veut, on peut parler de ce que l'on veut : l'actualité, ce qu'on a fait le week-end dernier, etc... C'est très informel. Et on peut avoir n'importe quel niveau d'anglais, même si on ne parle pas anglais." En effet, la discussion est variée : chacun parle de sa semaine. "I signed for a new job", sourit une jeune femme. "I am going to Canada for vacation !" annonce une autre.

Pour certains, c'est l'occasion de se replonger en douceur dans les vieux souvenirs d'anglais. C'est le cas de Jean-Philippe, qui a rejoint le groupe au mois d'avril. "Je travaille dans la gestion immobilière. Alors, au travail, je n'ai quasiment jamais l'occasion de pratiquer. Ici, je viens par plaisir, et pour m'y remettre. C'est une bonne gymnastique intellectuelle !"

L'écrit, c'est une chose, mais le "parler", c'est différent

L'important pendant ces ateliers, ce n'est pas tant la justesse grammaticale, mais plutôt de pratiquer la langue au maximum. Amélie vient depuis un an, et l'évolution est bien visible, affirme-t-elle. "J'ai progressé sur la partie orale depuis que je viens. Avant, j'avais une bonne grammaire, un bon vocabulaire et je maîtrisais très bien l'écrit. Mais le "parler", c'est différent. L'accent compte aussi, tout comme la compréhension orale."

Le groupe se réunit tous les samedi matin de 10 à 11 heures. Si vous êtes tenté par l'aventure, vous pouvez vous rapprocher du cercle franco-américain de Joigny. L'adhésion coûte 15 € par an.

On a assisté au "café-tchat" pour France Bleu

  - Aucun(e)
- Creative Commons - babsy