Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

A Laval, la grande fête foraine du printemps est en plein centre-ville et ça ne pose aucun souci

jeudi 11 avril 2019 à 16:45 Par Germain Treille et Aurore Richard, France Bleu Mayenne

Les forains s'installent pour deux semaines sur les bords de la Mayenne à Laval. Travailler en centre-ville est le seul moyen, disent-ils, pour que l'activité soit rentable. Un événement festif qui intervient 3 semaines après les affrontements entre forains et forces de l'ordre au Mans.

Photo d'Illustration
Photo d'Illustration © Radio France

Laval, France

Manèges à sensation, tir à la carabine, pêche aux canards, auto-tamponneuses, gaufres, bonbons. La fête foraine vous accueille à partir de ce samedi à Laval et jusqu'à la fin du mois d'avril. 

Les forains ont déjà installé de leurs manèges quai Gambetta et square de Boston, dans le centre-ville, sur les bords de la Mayenne. Un rendez-vous qui attire des milliers de personnes, de familles. 

"Quand on arrive à dialoguer, c'est plus facile", un forain 

Ici à Laval, cela ne pose aucun problème. Ce qui ne fut pas le cas chez nos voisins du Mans il y a trois semaines. Le maire PS, Stéphane Le Foll, avait demandé aux forains de quitter le centre pour la périphérie, ce qui avait déclenché la colère et l'indignation des professionnels. Une énorme tension qui avait provoqué des affrontements avec la police et le blocage de la circulation. 

Eric Tocard est le gérant d'un manège. Il était au Mans et aujourd'hui il retrouve le centre-ville de Laval. Ce forain estime que c'est le seul endroit pour attirer du monde et pour que ses activités et celles de ses confrères soient rentables. Avec la municipalité mayennaise, tout se passe bien, explique Eric Tocard : "ça fait 20 ans qu'on est dans le centre-ville, tout le monde est content, les élus, les habitants et on fait au mieux avec eux. On sait bien que ça prend de la place, que certains râlent, mais quand on arrive à dialoguer c'est plus facile. On se débrouille comme on peut car notre situation n'est pas si facile, avec toutes les charges, les réparations. On ne reçoit aucune subvention".