Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Laval, la salle de spectacles "6PAR4" réclame la reprise des concerts "debout"

-
Par , France Bleu Mayenne

Les salles de concerts veulent retrouver leur public "debout". Les règles sanitaires actuelles les en empêchent encore en cette mi-août. La salle de spectacles du "6PAR4" à Laval attend donc du gouvernement que cette interdiction soit levée rapidement.

La pétition qui réclame la reprise des concerts "debout" a récolté plus de 21.500 signatures en un mois.
La pétition qui réclame la reprise des concerts "debout" a récolté plus de 21.500 signatures en un mois. - Facebook - 6PAR4

La ministre de la Culture reçoit depuis le 19 août les acteurs du monde de la culture. Le Syndicat national du spectacle musical et de variété était par exemple dans le bureau de Roselyne Bachelot. Alors comment le gouvernement va-t-il aider la culture à se relever de la crise sanitaire ? 

L'une des mesures qu'attendent avec impatience les salles de concert, c'est de pouvoir de nouveau organiser des événements avec du public "debout". Une pétition réclame cela, elle a récolté plus de 21 500 signatures en un mois. La salle "6PAR4" à Laval fait partie des 1.500 structures françaises qui ont écrit cette lettre ouverte au gouvernement. 

Retrouver 350 personnes "debout"

Le directeur du "6PAR4", Yann Bieuzent ne veut plus de limitation de personnes, ce n'est pas tenable. Il veut retrouver une jauge pleine, 350 personnes debout.

"Au début de l'été, on parlait d'une personne pour 4m², cela faisait tomber la jauge à 20 personnes. C'était totalement ridicule. Depuis, il y a l'autorisation de reprendre des événements "assis". Fin juin, on a donc organisé un ciné-concert avec 50 personnes alors que notre jauge assise, c'est 110 personnes. On ne pourra pas faire que ça dans les mois à venir", explique Yann Bieuzent.

Une salle fait vivre des artistes, des intermittents

"On a la chance d'avoir de l'argent public car on est subventionné mais cela ne veut pas dire que l'on ne doit pas rentrer de l'argent de la billetterie. Il faut voir aussi que c'est tout un écosystème qu'on fait vivre, on rémunère des producteurs, des artistes, des intermittents, etc. des gens qui ne peuvent pas travailler à l'heure actuelle", ajoute le directeur du "6PAR4". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess