Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Laval, le club d'aviron veut attirer les jeunes avec des initiations gratuites

-
Par , France Bleu Mayenne

Le club nautique de Laval propose des initiations à l'aviron gratuites tous les mercredis et samedis de septembre. Les formateurs espèrent ainsi inciter plus de jeunes à s'inscrire.

Une dizaine de jeunes testent pour la première fois l'aviron
Une dizaine de jeunes testent pour la première fois l'aviron © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Ramer en arrière avec les bras, pousser de façon coordonnée avec les jambes... Pour faire de l'aviron, il y a un certain coup à prendre auquel les novices ont parfois du mal à s'habituer. Le club nautique organise donc des sessions d'initiation gratuites en septembre, les mercredis et samedis, entre 14 et 16 heures.

Mélanger débutants et habitués

Pour les novices complets, embarquement à bord des planches : "c'est plus large et moins longs que les bateaux de compétition, donc c'est plus maniable et stable", explique Emmanuel Beauvilain, le secrétaire du club. Les "yolettes", classiques pour des équipages de quatre rameurs et un barreur, sont déjà plus lourdes. Il ne faut pas moins de six personnes pour les mettre à l'eau. "Ce sont des bateaux d'initiation donc pour les jeunes, mieux vaut être nombreux, c'est plus reposant !", précise Emmanuel Beauvilain.

Ceux qui ont déjà testé une fois montent à bord avec des rameurs plus confirmés. "On met des anciens sur les bateaux pour expliquer aux plus jeunes, indique Guillaume Stasse qui encadre l'initiation. Autrement on a une petite machine pour apprendre à ramer, mais le but est d'aller au plus vite sur l'eau pour avoir les sensations de l'aviron".

A bord d'un bateau à moteur, le formateur passe d'une embarcation à l'autre pour prodiguer quelques conseils. Les novices complets, seuls à bord de leurs "planches", se débrouillent comme ils peuvent. "Je n'arrive pas trop à gérer les avirons", reconnait la petite Adèle. "Les rames sont de longueur bien égale, du coup, le risque c'est d'avoir les mains qui se cognent", confirme Jules.

Les yolettes sont réservées à ceux qui ont déjà testé l'aviron
Les yolettes sont réservées à ceux qui ont déjà testé l'aviron © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Avoir plus de jeunes inscrits

Malgré ces petits pépins, ils prennent peu à peu le rythme et parviennent à s'aventurer plus loin, plus rapidement. Pour la première session d'initiation, beaucoup parmi la vingtaine de jeunes sont venus après avoir testé lors des journées portes ouvertes du club : "on ne s'attendait pas à avoir autant de monde", se félicite Guillaume Stasse.

L'objectif, c'est que ces jeunes s'inscrivent pour l'année après ce mois d'essai. Ça leur permettra de progresser davantage à leur rythme selon les formateurs. "Pour l'instant on mélange tout le monde, mais _au cours de la saison on va les basculer en groupes par catégories d'âge_", conclut Emmanuel Beauvilain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess