Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

"On a le cafard certains soirs" : à Olonne-sur-Mer, Yvette et Nicole attendent le retour des lotos

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Depuis le deuxième confinement, les rassemblements de plus de dix personnes sont toujours interdits pour les activités culturelles et de loisirs. Conséquence : les lotos, qui habituellement se multiplient en fin d'année, n'ont pas lieu. Une absence qui pèse sur le moral des seniors.

Le sac d’Yvette est prêt pour une reprise des lotos : cartons, jetons, crayons...
Le sac d’Yvette est prêt pour une reprise des lotos : cartons, jetons, crayons... © Radio France - Bastien Munch

Yvette, 81 ans, est ce qu'on appelle une pro du loto. La retraitée d'Olonne-sur-Mer, sur la commune des Sables-d'Olonne, en fait habituellement plus de 150 chaque année. Mais ça, c'était avant. Depuis le deuxième confinement, qui s'est achevé le 15 décembre, les rassemblements de plus dix personnes sont toujours interdits pour les activités culturelles et de loisirs. Finis les spectacles de théâtre, les festivals de rue, mais aussi les lotos, qui sont souvent nombreux en fin d'année. Une activité notamment très prisée par les personnes âgées. 

Le sac en tissu d'Yvette, avec tout le matériel pour ses lotos, est donc resté dans le placard depuis plusieurs mois. "Il y a le tapis pour mettre les cartons dessus, les pions, tous les crayons pour rayer au fur et à mesure", énumère-t-elle avec nostalgie. "Ça nous manque", avoue Nicole, le cœur lourd. La septuagénaire accompagne Yvette à des lotos dès qu'elle en a l'occasion. Elles se sont connues grâce à ces activités.

Ça me remonte le moral.

"On retrouve beaucoup les mêmes personnes lors des lotos", continue Nicole. "Ce sont des personnes qu'on ne connaissait pas et qu'on a appris à connaître. Maintenant, presque tout le monde se parle", complète Yvette. "On ne va pas là-bas spécialement pour gagner. Si on gagne, on est contentes, mais si on ne gagne pas, on a passé une bonne soirée !", affirme-t-elle. "Je trouve que ça remonte le moral."

"Je suis enfermée depuis décembre 2019"

Avec cette fin d'année sans lotos, le moral des deux amies est donc au plus bas. "Je ne sors pas du tout", regrette Yvette. "Avec le peu de lotos qu'il y a eu, je suis enfermée depuis décembre de l'année dernière. On a le cafard certains soirs", avoue-t-elle. Son amie Nicole approuve : "Ça me faisait du bien d'y aller. Parfois, le soir, je regarde la télé mais ça ne m'intéresse pas. Alors je me dis qu'un loto, ça m'intéresserait mieux !"

Désormais, Yvette et Nicole n'ont qu'une hâte : pouvoir de nouveau inscrire les dates des lotos dans leur petit agenda. "Certains étaient prévus au mois de décembre, mais ils ont été annulés", inspecte Yvette. "Il y avait Challans, Aubigny..." "Je serais tellement contente si on me disait qu'il y avait un loto là demain", l'interrompt Nicole. "Je t'appellerais tout de suite !", renchérit Yvette. "Mon sac est prêt de toute façon. Il pourrait y en avoir un ce soir, je serais prête."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess