Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

A Orléans, l'Astrolabe lance une enquête pour mieux connaître son public

jeudi 19 avril 2018 à 6:38 Par François Guéroult, France Bleu Orléans

Pour la première fois de son histoire, l'Astrolabe, la salle de musiques actuelles à Orléans, lance une enquête pour mieux cerner son public : le profil des spectateurs, leurs attentes, tout est passé au crible. Avec, dans un coin de la tête, le projet de déménagement dans cinq ans.

Stromae, chanteur alors méconnu, en concert à l'Astrolabe en 2011
Stromae, chanteur alors méconnu, en concert à l'Astrolabe en 2011 © Maxppp - Frank Le Roux

Orléans, France

En 19 ans d'existence, c'est la première fois que l'Astrolabe se lance dans cet exercice. La salle de musiques actuelles à Orléans vient de lancer une grande enquête pour mieux connaître son public. L'Astrolabe, c'est 12.000 entrées par an : mais qui sont les spectateurs ? Alexandre Bréchet, l'un des administrateurs de la salle, avoue ne pas avoir de réponse précise : "On soupçonne que la population qui fréquente l'Astrolabe est plutôt une population de jeunes actifs, autour de 25-35 ans, c'est le bloc majoritaire - mais au-delà de ça, on n'a pas de connaissances fines."

Outre la collecte de données de type socio-économiques, le questionnaire permettra de recueillir le sentiment sur la programmation, même si tout ne sera pas révolutionné, s'empresse de souligner Alexandre Bréchet : "C'est toujours délicat parce que d'un côté, oui, on a le souhait de proposer au public orléanais des artistes qu'il veut voir ; mais d'un autre côté, notre mission c'est de proposer des artistes peu connus, des musiques plus difficiles, donc on ne refondra pas tout le projet artistique à la suite de ce questionnaire", même s'il peut permettre d'identifier certaines problématiques.

Cette enquête intervient enfin dans un contexte particulier : la perspective du déménagement, dans 5 ans, à la tête Nord du Pont de l'Europe, dans la future Cité musicale avec le Conservatoire - projet annoncé par le maire d'Orléans Olivier Carré. "C'est plus que dans un coin de notre tête, reconnaît Alexandre Bréchet, même si pour l'instant aucune décision n'a été prise par la ville sur ce que seront la jauge des salles, le budget alloué pour faire fonctionner l'équipement... Mais cette enquête peut nous permettre de mieux retranscrire des attentes et de dire : ce public, il est là, voilà à quoi il ressemble, ce sont des choses dont il va falloir tenir compte dans la construction du projet." Interview à écouter ici :

"On n'avait jamais mené d'enquête sur le public de l'Astrolabe" - Alexandre Bréchet

Pour remplir ce questionnaire, rendez-vous sur la page Internet de l'Astrolabe. On pourra aussi répondre à l'enquête sur une borne interactive qui sera installée lors des prochains spectacles, y compris en plein air sur les festivals Hop Hop Hop et Hey ! Gamins. Les résultats devraient être dévoilés d'ici la fin de l'année.