Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Orléans, les acteurs de la culture se font entendre en fanfare

-
Par , France Bleu Orléans

Une centaine de personnes se sont rassemblées à la mi-journée place de la République à Orléans, à l'appel de plusieurs syndicats du monde culturel, Sud et la CGT Spectacles, le CUIP 45. Pour marquer leur inquiétude, alors que la culture est à l'arrêt depuis un an, sans véritables perspectives.

Une manifestante avec une pancarte de soutien au monde de la culture
Une manifestante avec une pancarte de soutien au monde de la culture © Radio France - Anne Oger

C'est en fanfare que les acteurs de la culture se sont rassemblés à Orléans, comme dans de nombreuses autres villes en France. Une centaine de personnes, des artistes, des techniciens, des intermittents du spectacle, réunis place de la République alors que les premières mesures de restrictions sanitaires pour la culture ont un an. La limitation à 5.000 personnes des jauges de spectateurs était décidée le 4 mars 2020, avant une fermeture totale des salles, des cinémas, des musées, le 17 mars 2020, puis le 30 octobre. 

Une centaine d'acteurs du monde de la culture rassemblées place de la République à Orléans
Une centaine d'acteurs du monde de la culture rassemblées place de la République à Orléans © Radio France - Anne Oger

Les acteurs de la culture étaient appelés à marquer cette date, et surtout leur inquiétude, ce jeudi 4 mars, partout en France. Les intermittents du spectacle demandent au gouvernement que 2021 soit de nouveau une année blanche, en ce qui concerne leurs droits, car faute de spectacles et de concerts, alors qu'on est déjà en mars, il leur sera difficile de réaliser les 507 heures nécessaires à l'ouverture de leurs droits aux indemnités de chômage.

Les artistes, les musiciens, les responsables de salles de spectacles s'inquiètent, eux, de n'avoir encore aucune perspective sur une possible réouverture. Les annonces du gouvernement, mercredi 3 mars, qui disait travailler sur des scenarios de réouverture à la mi-avril, ne les rassurent pas. Beaucoup sont méfiants, échaudés par des dates, en décembre dernier, qui finalement n'ont pas été respectées. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess