Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

À Orléans, une auberge de jeunesse dans une ancienne maison de retraite

lundi 16 avril 2018 à 6:08 Par Cyrille Ardaud et Patricia Pourrez, France Bleu Orléans

Changement d'adresse pour l'Auberge de Jeunesse d'Orléans ! Elle a quitté ses locaux du stade USO de la Source et s'est installée dans une ancienne maison de retraite. Un emplacement provisoire : d'ici un an elle devrait s'installer définitivement en centre-ville.

Il a fallu moins d'une semaine pour transformer cette ancienne maison de retraite en auberge de jeunesse
Il a fallu moins d'une semaine pour transformer cette ancienne maison de retraite en auberge de jeunesse © Radio France - Cyrille Ardaud

Orléans-la-Source, Orléans, France

Ne cherchez plus l'Auberge de Jeunesse d'Orléans dans le stade USO de la Source, elle n'y est plus. Elle a quitté ce week-end ses anciens locaux, le club souhait y créer un centre de formation. L'auberge s'est donc installée non loin de là, dans l'ancienne maison de retraite les Ombrages, toujours à la source.

Il s'agit d'une solution provisoire : d'ici quelques mois l'auberge de jeunesse s'installera définitivement en centre-ville. Il a été question à un moment de l'installer sur le site réhabilité de la Porte Madeleine, mais cette idée a été abandonnée face à l'ampleur des travaux. Pour le moment, le maire d'Orléans, Olivier Carré reste très discret sur l'emplacement choisi : "Je ne vous donnerai pas le lieu car on est encore en négociation avec les propriétaires. Ça se situera au nord de la Loire. Et là on sera beaucoup plus proche des objectifs de localisation normale d'un site d'auberge de jeunesse qui doit avoir une vocation touriste affirmée."

"L'auberge de jeunesse sera installée au nord de la Loire, en centre-ville." - Olivier Carré, maire d'Orléans

Des salles de détente et une quarantaine de chambres

En attendant ce déménagement d'ici un an, il faut bien se contenter de cette ancienne maison de retraite. 

Tout a été fait par les équipes pour rendre ce lieu le plus accueillant possible. À commencer par des salles de détente, à chaque étage. "Il y a vraiment tout pour se détendre, c'est comme si on était à la maison" détaille Jean-Luc Benayoun, le directeur de l'auberge de jeunesse. Dans ces espaces, quelques canapés, des livres... sans oublier la télévision : "Pour regarder par exemple un match ! Personnellement je suis plutôt rugby, mais le foot ça marche aussi !" s'amuse le directeur.

Ce n'est pas un hôtel 

Mais le plus important ce sont bien évidemment les chambres, une quarantaine au total. Chacune dispose de sa salle de bain à l'intérieur. Mais que l'on ne s'y trompe pas, ce n'est pas l'hôtel, les chambres sont partagées : "C'est ça une auberge de jeunesse ! Il y a au maximum quatre lits, et ce ne sont pas des chambres mixtes" précise Jean-Luc Benayoun.

La décoration est certes plutôt minimaliste, la peinture date d'il y a quelques années. Mais il en faut plus pour émouvoir le directeur : "On n'a pas voulu entamer des travaux dans la mesure où nous sommes là que pour quelques mois." De plus, le déménagement s'est fait en seulement six jours. Et vu la quantité de matériel et de meubles, cela relève presque de l'exploit. Il poursuit : "Dans notre prochain bâtiment on aura quelque chose qui correspond à l'image que l'on veut donner de la ville." 

"On a constaté une diminution des réservations"

Et surtout le futur emplacement aura l'avantage d'être plus central, car ce bâtiment provisoire est un peu isolé : pas très bien desservi par les bus et à environ 15 minutes de marche du tramway. Alors forcément, un petit impact sur les réservations s'est déjà fait sentir : "On a constaté une diminution des réservations depuis le début du mois d'avril. C'est un peu normal, certains clients ont annulé. Le déménagement s'est fait précipitamment." 

Jean-Luc Benayoun, le directeur de l'auberge de jeunesse, devant l'établissement - Radio France
Jean-Luc Benayoun, le directeur de l'auberge de jeunesse, devant l'établissement © Radio France - Cyrille Ardaud

Et qu'on ne s'y trompe pas, les auberges de jeunesse ne sont pas réservées aux jeunes : "C'est de 7 à 77 ans ! Nous avons beaucoup de seniors parmi nos clients. L'important c'est d'avoir l'esprit du partage et de la convivialité. Entre eux, les voyageurs se questionnent sur ce qu'il y a à voir, se conseillent les incontournables... C'est ça finalement l'esprit jeune."  

L'année dernière à l'auberge de jeunesse, il y a eu près de 12 000 nuitées.

Réécoutez le reportage de France Bleu Orléans