Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

A peine achetée, une Alpine A110 bientôt vendue aux enchères

dimanche 8 avril 2018 à 6:37 Par Hélène Fromenty, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Une Alpine A110 Première Edition sera mise en vente le dimanche 8 avril par la maison d'enchères Artcurial. Le modèle numéro 34 de l'iconique bolide de Renault, produit à Dieppe (Seine-Maritime), a été acheté par un particulier dans la Drôme. La voiture est estimée entre 60 000 et 80 000 euros.

Le numéro 34 de l'Alpine A110 est estimé entre 60 000 et 80 000 euros.
Le numéro 34 de l'Alpine A110 est estimé entre 60 000 et 80 000 euros. - Artcurial Motocars

Dieppe, France

A peine sortie de l'usine et à peine achetée, déjà revendue ! Une Alpine A110 Première Edition, sera proposée aux enchères le dimanche 8 avril, lors de la prochaine vente de la maison Artcurial, à Paris. 

Une vente express puisque le nouveau modèle iconique de Renault, fabriqué Dieppe (Seine-Maritime), n'est disponible en magasin que depuis quelques semaines. 

C'est un particulier qui a acquis la voiture en question - la numéro 34 d'une série limitée qui en compte 1955, en référence à l'année de création de la marque - dans la concession Alpine de Valence, dans la Drôme. 

Il n'aura pas fait le moindre kilomètre avec son bolide, mais devrait par contre réaliser une jolie plus-value : la voiture bleue est estimée entre 60 000 et 80 000 euros, contre 58 500 euros en magasin. "L'acheteur est un vrai amoureux de Renault et de l'Alpine, il a d'ailleurs été dans les premiers à acquérir cette voiture, précise Benjamin Arnaud, spécialiste automobile chez Artcurial. Son but initial n'était pas de s'en séparer si rapidement, mais il est contraint de le faire pour d'autres projets".

Pas de spéculation

Cette vente risque de faire grimper les prix du marché, mais la maison d'enchères refuse de parler de spéculation. "En l’occurrence, je ne pense pas que les amateurs qui enchériront le feront pour la revendre ensuite, reprend le spécialiste. Ce sera plutôt pour le plaisir de l'utiliser avant tout le monde, et avant ce qu'Alpine peut me proposer. Car aujourd'hui le délai d'attente en magasin est d'environ un an." 

Il y a un gros buzz autour de cette voiture

Alors, à combien le numéro 34 de l'Alpine va-t-il se vendre ? Difficile à dire en amont des enchères selon Benjamin Arnaud. "Il y a un gros buzz autour de cette voiture. L'ancien modèle est internationalement connu, et le nouveau en reprend les codes, donc il est très attendu. Maintenant, il faut attendre de voir combien les amateurs sont prêts à mettre pour l'avoir plus tôt que les autres." 

En tous cas, il devrait y avoir deux heureux - "le vendeur et l'acheteur" - le dimanche 8 avril. Sachez qu'outre l'Alpine, 51 voitures - et aussi 17 scooters - seront mises aux enchères ce jour là. Des véhicules estimés entre 10 000 euros et 850 000 euros. Avis aux amateurs !