Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

A Poitiers, l'exposition "Traversées" à la (re)conquête de la ville

-
Par , France Bleu Poitou

L'exposition "Traversées/Kimsooja" préparée depuis des mois a été inaugurée ce samedi par le maire de Poitiers. Au total, vingt lieux d'exposition à travers la ville, pour permettre aux Poitevins de se la réapproprier.

"Bottari 1999-2019", l'oeuvre de l'artiste coréenne Kimsooja sur la place de la cathédrale.
"Bottari 1999-2019", l'oeuvre de l'artiste coréenne Kimsooja sur la place de la cathédrale. © Radio France - Marie Dorcet

Poitiers, France

Depuis samedi 12 octobre, "Traversées/Kimsooja", une exposition visible dans plusieurs endroits de la ville, a ouvert au grand public. Le Palais des Ducs d'Aquitaine, ancien tribunal de Poitiers et désormais possession de la ville, en est le point d'orgue. L'exposition est ouverte et gratuite jusqu'au 19 janvier 2020. 

20 lieux d'exposition à découvrir 

"Traversées/Kimsooja" est une exposition d'art contemporain disséminée à travers Poitiers. TAP, musée Sainte-croix, le Confort Moderne... Au total, 20 lieux de la ville deviennent le théâtre de l'art. L'artiste principale de l’exposition est Kimsooja, une plasticienne coréenne qui habite à New York. Elle a réfléchit ses œuvres au regard de ses nombreux voyages, pour inviter à redécouvrir la ville. Exemple en est le grand conteneur bariolé disposé devant la cathédrale Saint-Pierre, qui renferme ses objets personnels. Elle a invité une vingtaine d'autres artistes à créer des œuvres qui s'installent dans la ville.

Un projet préparé depuis des mois, et qui a coûté 1,4 millions d'euros aux collectivités. 

La salle des pas perdus du Palais des Ducs d'Aquitaine a accueilli des centaines de visiteurs pour la première journée de l'exposition.  - Radio France
La salle des pas perdus du Palais des Ducs d'Aquitaine a accueilli des centaines de visiteurs pour la première journée de l'exposition. © Radio France - Marie Dorcet

Redonner la ville aux habitants

"Le palais appartient aux Poitevins autant qu'à l'histoire". Dans son discours d'inauguration, Alain Claeys le maire de Poitiers a tenu à rappeler que l'exposition est le premier pas d'un projet plus large intitulé "Projet du Quartier du Palais". Un projet patrimonial et urbanistique qui doit s'étaler sur dix ans, pour modifier et rénover le quartier de l'ancienne demeure des Ducs d'Aquitaine. 

"Archive of Mind", l'oeuvre participative de la salle des pas perdus du Palais des Ducs.  - Radio France
"Archive of Mind", l'oeuvre participative de la salle des pas perdus du Palais des Ducs. © Radio France - Marie Dorcet

Puis il a coupé le ruban et laissé entrer les dizaines de personnes qui attendaient. La salle des pas perdus n'avait pas vu autant de monde d'un coup depuis longtemps. En plein milieu, un table de 18 mètres de long, autour de laquelle les visiteurs pouvaient s'asseoir, créer des sphères en argile et participer à cette oeuvre collective de l'artiste plasticienne Kimsooja. Ils sont nombreux à avoir fait la queue pour entrer dans la tour Maubergeon, où des miroirs ont été posés partout au sol. Le passage qui permet de rejoindre directement la rue de la cathédrale est lui aussi rouvert au public, orné d'une oeuvre en bois de Tadashi Kawamata. Une nouvelle ouverture qui plaît aux visiteurs. 

Le passage qui relie le palais des Ducs à la rue de la cathédrale est rouvert et artistique.  - Radio France
Le passage qui relie le palais des Ducs à la rue de la cathédrale est rouvert et artistique. © Radio France - Marie Dorcet

Je passais par ici quand j'étais ado, mais rapidement le passage a fermé. C'est une petite madeleine de Proust de revenir ici" 

C'est d'ailleurs le but de l'exposition : offrir aux poitevins l'opportunité de redécouvrir leur ville

Les visiteurs ont pu entrer dans la tour Maubergeon, dont le sol est recouvert de miroirs.  - Radio France
Les visiteurs ont pu entrer dans la tour Maubergeon, dont le sol est recouvert de miroirs. © Radio France - Marie Dorcet

Toutes les informations pratiques à retrouver sur https://www.traversees-poitiers.fr/

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu