Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

A Portbail, des thermes gallo-romains mis au jour avant la construction d'un pavillon

jeudi 30 novembre 2017 à 18:00 Par Benoît Martin, France Bleu Cotentin

On appelle cela l'archéologie préventive. Avant une construction on sonde le sol, et l'on tombe parfois sur de belles surprises, comme en ce moment à Portbail dans le Cotentin.

Les vestiges déjà découverts témoignent de l'importance des thermes mis au jour.
Les vestiges déjà découverts témoignent de l'importance des thermes mis au jour. © Radio France - Benoît Martin

Les vestiges gallo-romains sont nombreux à Portbail. Ils témoignent de l'occupation du site dans les deux premiers siècles après Jésus-Christ. et chaque nouveau chantier de construction est l'occasion de constater l'importance de la cité à l'époque. Cette fois, c'est le lancement d'un projet de maison individuelle sur un terrain du hameau Saint-Marc, qui a déclenché les traditionnelles recherches archéologiques à Portbail. Une série de sondages en 2013 ont permis de déterminer l'intérêt du sous-sol et ont entrainé la campagne de fouilles en cours.

Un ensemble du 2e siècle

Depuis le 18 septembre, une dizaine de membres de l'Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) fouillent le terrains sur plusieurs centaines de mètres carré. Ils ont fait apparaître d'importants vestiges de thermes gallo-romains. "Il s'agit d'un ensemble datant du 2e siècle après JC", souligne le responsable scientifique du chantier, Laurent Paez-Rezende.

A l'époque, le hameau Saint-Marc était un important ensemble urbain avec des villas et différents équipements. Plusieurs vestiges importants ont été retrouvés ces dernières années dans des parcelles voisines.

Cette fois, l'ensemble mis au jour se caractérise par son très bon état de conservation. "On retrouve les bases des murs, des piles de briquettes qui servaient de système de chauffage, les égouts, mais aussi de nombreuses pièces de mobilier comme des morceaux de faïence ou de verre provenant des vitres de l'établissement", précise Laurent Paez-Rezende.

Laurent Paez-Rezende supervise les travaux engagés par l'Institut national de recherches archéologiques préventives. - Radio France
Laurent Paez-Rezende supervise les travaux engagés par l'Institut national de recherches archéologiques préventives. © Radio France - Benoît Martin

"Portbail la romaine"

Les fouilles doivent s'achever le 22 décembre. Ce jour-là, le terrain sera rendu à son propriétaire qui pourra entamer les travaux de construction de sa maison. Les vestiges auront été recouverts de terre. Mais les archéologues auront pris soin de prélever les éléments les plus intéressants, de multiplier les photographies et les plans de l'ensemble architectural.

Le tout fera l'objet d'analyses et d'un rapport de l'INRAP qui permettra d'en connaître plus sur l'implantation d'une cité à Portbail à l'époque Gallo-romaine. "On sait que partout où l'on marche à Portbail, on marche sur des vestiges gallo-romains", précise l'adjoint au maire Serge Laidet. "Ça n'est pas pour rien qu'on appelle notre commune Portbail la Romaine".

Les résultats de l'actuelle campagne de fouille feront l'objet d'une présentation publique pour les habitants du territoire, dans les prochains mois.