Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

A Reims, France Bleu Champagne-Ardenne inspire des graffeurs !

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Après la casse des vitrines de la radio France Bleu Champagne-Ardenne à Reims, le samedi 18 mai lors de la manifestation des Gilets jaunes, des graffeurs ont accepté de décorer les grandes planches qui ont été posées. Des œuvres d'art éphémères, mais pleines de gaieté...

Les graffeurs en plein travail
Les graffeurs en plein travail © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Reims, France

Les vitrines de la radio France Bleu Champagne-Ardenne ont été brisées, pendant la manifestation des « Gilets Jaunes » samedi 18 mai, à Reims. En attendant leur remplacement, de grandes planches en bois ont été posées sur la façade de la station. Pas vraiment joli, mais heureusement, trois artistes rémois ont décidé d’y remédier.  

L'oeuvre  du graffeur "Fresh" - Radio France
L'oeuvre du graffeur "Fresh" © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Nelja, Fresh et Ser, des graffeurs professionnels, ont accepté de donner de leur temps, bénévolement. Et le résultat est à la hauteur…  

« J’aime beaucoup de genre de lieux, près des gares », explique Nelja. « C’est très passant. Et puis, ce qui s’est passé nous touche un petit peu ».  

Reims, vu par Nelja - Radio France
Reims, vu par Nelja © Radio France - Philippe Rey-Gorez

"C'est notre ville, on l'aime, alors on agit à notre manière"  -  Nelja, graffeur professionnel

Notre logo, revu et visité ! - Radio France
Notre logo, revu et visité ! © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Fresh est du même avis, et pour lui, « c’est une façon de mettre notre art en avant. Faire comprendre aux gens que ce n’est pas que négatif. Ca peut être aussi quelque chose de joli. Il y a des couleurs, les gens s’arrêtent, discutent, ça amène forcément un échange ».  Pour Ser, aussi, c’est une façon d’oublier un épisode plutôt désagréable, même s’il ne veut pas prendre parti sur les actions de samedi dernier : «  quand on a vu les dégâts sur la radio, on s’est dit, bon, si on peut donner des couleurs et retirer l’animosité qu’il y a eu avant, c’est pas plus mal ». 

Clin d’œil au monde de la radio, signé "Ser" - Radio France
Clin d’œil au monde de la radio, signé "Ser" © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Et c’est vrai que c’est beau, alors même que ces œuvres sont éphémères. Elles resteront quand même quelques semaines.