Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

A Rennes, cette professeure de danse donne des cours via Facebook pendant le reconfinement

-
Par , France Bleu Armorique

A Rennes, une professeure de l'école de danse s'adapte à ce nouveau confinement. Depuis mercredi 4 novembre, elle donne ses cours en direct sur le réseau social Facebook.

Avec le confinement, Maud Torterat dispense ses cours de danse via Facebook.
Avec le confinement, Maud Torterat dispense ses cours de danse via Facebook. © Radio France - Lucie Amadieu

Dans le studio Tuchenn à Rennes, Maud Torterat est seule à danser. Ce mercredi 4 novembre, cette professeure de danse donne son premier cours via Facebook depuis le reconfinement. 

Pour l'occasion, Maud Torterat a déployé les moyens techniques : un ordinateur portable relié à un long câble pour la musique, des batteries de rechange et surtout... son smartphone. "J'installe mon téléphone au sol, face à moi. Je m'adresse à mon portable comme si c'était mes élèves", explique la professeure de l'école de danse rennaise L'art en mouvement. Elle ne peut pas voir ses élèves s'exécuter mais peut lire leurs messages.

Maud Torterat se filme en direct grâce à son smartphone.
Maud Torterat se filme en direct grâce à son smartphone. © Radio France - Lucie Amadieu

Elle s'est inspirée d'autres professionnels pour adapter ses cours à la crise sanitaire. "Je danse des styles qui ne sont pas français, donc je suis toujours connectée sur les profils des danseurs étrangers, notamment américains. Ils ont déjà cette culture des cours en direct", explique-t-elle.

Presque banal

Maud Torterat avait déjà dispensé ses cours de danse via Facebook lors du premier confinement. Cette pratique est presque devenue habituelle pour la professeure. Ses élèves eux, ont plus de mal à s'adapter. "Il va y avoir des ajustements parce qu'il y a des personnes qui n'ont jamais suivi de cours en direct, rapporte-t-elle. Tous les nouveaux à L'art en mouvement découvrent le système."

Ses élèves peuvent lui envoyer des messages en direct.
Ses élèves peuvent lui envoyer des messages en direct. © Radio France - Lucie Amadieu

Selon la professeure, les débutants sont les plus en difficulté face à ces cours numériques. "Quand c'est sa première année de danse, on découvre la discipline, le travail en collectif dans un studio, les répétitions sur scène pour le spectacle de fin d'année. Les nouveaux n'ont pas vu l'intérêt d'avoir cette pratique. Nous les avons perdus, notamment les adolescents."

Les cours via Facebook se poursuivront jusqu'à ce que le retour en studio de danse sera possible.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess