Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Rennes, une rentrée littéraire pleine d'espoir pour les libraires

-
Par , France Bleu Armorique

Les librairies indépendantes, fermées pendant plusieurs mois cette année ont souffert financièrement. Depuis le mois de mai et leur réouverture, les lecteurs ont réinvesti les rayons de livres. Les librairies ont repris des couleurs et profitent d'une rentrée littéraire enthousiasmante.

Dominique Fredj, le directeur de la librairie Le Failler, à Rennes.
Dominique Fredj, le directeur de la librairie Le Failler, à Rennes. © Radio France - Valentin Belleville

Qu'on se rassure, Le Failler, la célèbre librairie rennaise va bien. Les ventes de l'été sont supérieures à celles de l'année dernière et cela est parti pour durer puisque la rentrée littéraire est de grande qualité à en croire Dominique Fredj, le directeur :"Il y a une bonne trentaine de livres qui nous ont marqué. Bien sûr il y a celui d'Emmanuel Carrère, "Yoga", probablement l'un de ses plus abouti. Il y a "Comme un empire dans un empire" d'Alice Zeniter qu'on retrouvera sûrement dans les prix littéraires. En littérature étrangère, il y a _Betty de Tiffany McDaniel_, un livre exceptionnel aussi."

"On a rarement eu une rentrée littéraire aussi riche", Dominique Fredj, directeur de la librairie Le Failler

Les librairies indépendantes, fermées pendant plusieurs mois cette année ont eu du mal à lutter avec des sites de vente en ligne comme amazon. Heureusement, depuis leur réouverture, les lecteurs ont réinvestis les rayons de livres. La rentrée littéraire n'est pas étrangère à la bonne forme de la librairie Le Failler.

Après une période délicate financièrement, la rentrée littéraire donne de l'espoir aux libraires indépendants et enthousiasme également les lecteurs :"J'ai fait un petit assortiment autour de la gestion de la crise sanitaire : "Y-a-t-il une erreur qu'ils n'ont pas commise ?" du professeur Christian Perronne, "L'énigme du nénuphar" de Martin Hirsch, ou encore le livre de François Ruffin, "la bataille de la paix", énumère Joëlle, une lectrice et cliente de la librairie Le Failler.

Le retour des rencontres entre auteurs et lecteurs

Plus loin, dans les rayons de la rentrée littéraire, Alain, un professeur d'université cherche son bonheur, mais pour l'instant il a les mains vides :"Tout est trop obèse, je ne sais pas qui a le temps de lire des livres de 500, 600 pages ! Je cherche des livres courts et de la littérature brève", explique l'enseignant.

Du côté de la rentrée littéraire ou ailleurs, chacun participe à faire revivre la librairie, et c'est le plus important. Dans quelques jours les séances de rencontres et de dédicaces avec les auteurs vont elles-aussi reprendre. Dominique Fredj et son équipe sont à l'oeuvre depuis plusieurs semaines pour organiser ces échanges "dans le respect des règles sanitaires", précise le directeur de l'institution rennaise.

  • Livres
Choix de la station

À venir dansDanssecondess