Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

PHOTOS - À Reynès, l'église Saint-Vincent a enfin retrouvé l'un des panneaux peints de son retable

-
Par , France Bleu Roussillon
Reynes

Il avait disparu depuis trente ans : à Reynès, le panneau peint d'un retable disparu a enfin pu être rendu à son église. Très rare, datant du début du XVIème siècle, fin XVIIème selon les estimations, il a été entièrement restauré.

Le panneau peint du retable de Reynès
Le panneau peint du retable de Reynès © Radio France - Marianne Naquet

C'est l'épilogue d'un feuilleton qui dure depuis des années : à Reynès, le panneau peint d'un retable a enfin retrouvé son église, l'église Saint-Vincent. Cette peinture sur bois, datant de la Renaissance tardive, représente la Pentecôte, la descente de l'Esprit Saint sur les apôtres. Elle avait disparu dans les années 1990, alors qu'elle se trouvait dans une autre église, l'église Saint-Paul, toujours à Reynès. C'est un employé de la mairie qui l'a retrouvée un jour dans le placard de la mairie : c'était en 2018. La mairie alors en place a fait expertiser l'oeuvre, qui s'est révélée très rare. 

Une oeuvre remarquable 

Ce "petit bijou" possède deux particularités selon Isabelle Jubal, responsable du Centre de conservation et de restauration du patrimoine du département, le CCRP. La première, c'est qu'il est rare de trouver des panneaux peints de retable, de cette époque, fin XVIème, début XVIIème.

Le panneau soigneusement éclairé
Le panneau soigneusement éclairé © Radio France - Marianne Naquet

La seconde, c'est que derrière la Vierge, et les apôtres représentés, on distingue deux femmes, avec au dessus de leur tête une auréole. "C'est vraiment rare là aussi, de voir des femmes saintes peintes, avec l'auréole", analyse Isabelle Jubal. C'est elle qui a supervisé la restauration du panneau en bois de noyer : le vernis jaune qui le recouvrait a été enlevé, les couleurs retouchées, toujours dans l'esprit initial de l'oeuvre. Il a fallu un bon mois pour le rénover. Sa restauration a coûté 10 000 euros, financée à 90% par le département. 

Plein de mystères

La peinture sur bois a été installée près de l'autel de l'église, sur un mur blanc en hauteur, pour éviter qu'on ne la touche. Elle n'a pas dévoilé tous ses mystères, explique le maire de Reynès, Guy Gatounes. "On ne sait pas trop pourquoi elle est là, c'est une partie du retable, elle fait partie de cinq éléments qui ont disparu, et on ne sait pas où ils sont. Ils ont peut-être été détruits." 

L'église Saint-Vincent de Reynès
L'église Saint-Vincent de Reynès © Radio France - Marianne Naquet

Le maire est fier d'avoir ce petit "bijou" dans la commune. En attendant, sécurité maximale autour de l'oeuvre : l'église reste fermée, pour éviter tout vol ou destruction du panneau. Mais si vous voulez aller voir le panneau du retable, il suffit de demander les clefs de l'église à la mairie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess