Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

A Rochefort, une plaque dévoilée pour commémorer le passage de Victor Hugo

lundi 26 novembre 2018 à 20:11 Par Julien Fleury, France Bleu La Rochelle

L'immense écrivain n'est resté que quelques heures à Rochefort, en 1843, mais il y a appris une nouvelle qui bouleversera sa vie: le décès de sa fille Léopoldine, noyée dans la Seine avec son mari, à seulement 19 ans. Evénement sorti de l'oubli par le Conseil des sages de la ville.

C'est dans ce café situé à l'angle de la place Colbert à Rochefort que Victor Hugo a découvert dans le journal la noyade mortelle de sa fille chérie, Léopoldine. C'était le 9 septembre 1843.
C'est dans ce café situé à l'angle de la place Colbert à Rochefort que Victor Hugo a découvert dans le journal la noyade mortelle de sa fille chérie, Léopoldine. C'était le 9 septembre 1843. - Archives Thaddée-Albert Grzesiak

Rochefort, France

Rochefort ou Soubise? Les historiens débattent toujours du lieu précis où Victor Hugo a appris le décès de sa fille Léopoldine, une noyade dans la Seine survenu le 4 septembre 1843. "Didine" n'avait que 19 ans, emportée dans les eaux avec son mari Charles Vacquerie, ainsi que l'oncle et le jeune cousin de ce dernier, à Villequier, fief de la famille Vacquerie. Un événement tragique qui aura une influence majeure sur le destin de Victor Hugo. Mais pour le Conseil des sages de Rochefort (Charente-Maritime), l'affaire est désormais tranchée: c'est bien dans un café de la ville que l'écrivain a découvert la terrible nouvelle, le 9 septembre. Café qui bénéficie désormais d'une plaque rappelant le triste événement.

Dans une lettre, Victor Hugo lui-même situe la scène à Soubise, de l'autre côté de la Charente, où il attend le bac aux côtés de sa maîtresse Juliette Drouet. Le couple est de retour d'Espagne, et vient de passer par l'île d'Oléron, avant de rentrer sur Paris au rythme des diligences. Version reprise par André Maurois dans sa célèbre biographie de l'écrivain.

Une plaque commémorative sur la façade du Bristot de la paix (ex Café de l'Europe) de Rochefort. C'est bien là que Victor Hugo a découvert dans le journal la noyade mortelle de sa fille Léopoldine. - Aucun(e)
Une plaque commémorative sur la façade du Bristot de la paix (ex Café de l'Europe) de Rochefort. C'est bien là que Victor Hugo a découvert dans le journal la noyade mortelle de sa fille Léopoldine. - Thaddée-Albert Grzesiak

Mais le journal intime de Juliette Drouet semble plus convaincant. Avec précision, l'actrice décrit une halte au café de l'Europe de Rochefort, devenu depuis le bistrot de la Paix, à l'un des angles de la place Colbert. Avant de repartir dans la soirée pour La Rochelle, Victor et Juliette se font servir une bouteille de bière.

Victor Hugo découvre la nouvelle en lisant la presse

Pour tuer le temps, ils se plongent dans la lecture de la presse. Presque immédiatement Victor Hugo découvre dans le journal Le Siècle un article sur la noyade de sa fille Léopoldine. "Voilà qui est horrible", lâche-t-il à d'une voix étranglée sa maîtresse qui décrit la suite: "Je le retrouvais foudroyé, ses pauvres lèvres étaient blanches, ses beaux yeux regardaient sans voir." Sortant immédiatement du café, le couple erre ensuite hébété dans les rues de Rochefort.

"Une moitié de mon coeur est morte", dira plus tard Victor Hugo, inconsolable, consacrant de nombreux poèmes à Léopoldine, sa préférée parmi ses quatre enfants. Le plus célèbre, publié dans les Contemplations, décrit un pèlerinage sur sa tombe: "Demain dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne, je partirai."