Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

A Strasbourg, pour la Saint Valentin, la Macarena prend un coup de jeune

dimanche 11 février 2018 à 18:12 Par Corinne Fugler, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

A Strasbourg, le "Café des amours" accueillait ce dimanche 11 février une "baby boom", pour les moins de 11 ans et leurs parents. Un thé dansant version maternelle qui a rempli le chapiteau de la place Kléber.

Ange et Eva, 5 ans, se connaissent depuis la crèche
Ange et Eva, 5 ans, se connaissent depuis la crèche © Radio France - Corinne Fugler

A Strasbourg, on le sait maintenant, la Saint Valentin dure dix jours, grâce à l'opération "Strasbourg mon amour". Et puisque Cupidon n'épargne aucune génération, les moins de 11 ans étaient invités à danser sous le chapiteau "Magic Mirror", place Kléber, durant tout un après-midi. 

Cœurs rouges et peluches pour la piste de danse - Radio France
Cœurs rouges et peluches pour la piste de danse © Radio France - Corinne FUGLER

Les tubes dignes de France Bleu n'ont pas découragé les plus jeunes, venus déguisés pour cette "Sunday Kid Fever", animée par Vladimir Spoutnik et Bubble Dom. Sur le dance floor, pas facile, tout de même, de se faire une place au milieu des parents et des poussettes. 

La boum de la Saint-Valentin à Strasbourg.

Les adultes en pyjama !

L'atmosphère rouge et or du Café des amours était rehaussée ce dimanche après-midi par des peluches et des ballons. Pas sûr que les organisateurs les retirent pour le rendez-vous suivant, la "Pyjama Party" programmée en soirée avec batailles de polochons, jeux de société et projection de séries TV.

Le Café des amours, centre névralgique de ce festival "Strasbourg mon amour", doit accueillir ce lundi 12 février 2018 d'autres danseurs pour une soirée salsa "caliente" animée par François el Timbalero et Pedro de Lima. En attendant la "slow party" de mercredi soir, 14 février, jour de la saint Valentin, que ses animateurs nous promettent "radicale et délicieusement régressive..."

Bien plus sage, le Café des amours sans les enfants... - Aucun(e)
Bien plus sage, le Café des amours sans les enfants... - Ph. de Rexel