Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

À Strasbourg, une exposition livre les secrets de la coiffe alsacienne

dimanche 3 juin 2018 à 12:09 Par Corinne Fugler, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Le musée alsacien, à Strasbourg, accueille une exposition baptisée "Costumes d'Alsace, étoffes du monde". Elle montre comment la coiffe traditionnelle est devenue grande et noire. On y apprend aussi que nos aïeux ne se lavaient pas tous les jours.

Les costumes traditionnels en vedette tout l'été au musée alsacien à Strasbourg
Les costumes traditionnels en vedette tout l'été au musée alsacien à Strasbourg © Radio France - Corinne FUGLER

Quai Saint-Nicolas, Strasbourg, France

Non, au XIXe siècle, les jeunes Alsaciennes ne portaient pas toutes un grand nœud noir sur la tête ! Le musée alsacien, à Strasbourg, accueille jusqu'au 28 août une exposition baptisée "Costumes d'Alsace, étoffes du monde"

Pour cette exposition, le musée alsacien a pioché dans ses réserves, où 5.000 pièces de costumes sont soigneusement préservées. Il a aussi emprunté des tenues conservées par des particuliers. Tous ces objets sont très fragiles. Ils nous en apprennent autant sur les tenues de nos arrière-grands-parents que sur leur hygiène. Ils ne lavaient ni leurs cheveux ni leurs bonnets...

A Meistratzheim, les femmes ne portaient pas le nœud noir mais des bonnets ornés de dentelles circulaires - Radio France
A Meistratzheim, les femmes ne portaient pas le nœud noir mais des bonnets ornés de dentelles circulaires © Radio France - Corinne FUGLER

En Alsace on se mariait en noir

Au quotidien, les Alsaciens du XIXe siècle, du moins à la campagne, portaient des vêtements fonctionnels, qu'on connaît bien moins que leurs habits du dimanche. Les costumes montrés quai Saint Nicolas sont des tenues de fête, qui nous en disent beaucoup sur la personne qui les porte. La couleur de la jupe, le ruban qui la décore, la coiffe, donnent des indications sur la confession ou le statut matrimonial de leur propriétaire. 

Les jeunes filles catholiques du pays de Hanau ou du Kochersberg portaient une coiffe claire jusqu'à leur mariage, puis noire, alors que leurs amies protestantes la portaient noire, qu'elles soient mariées ou non. 

Les jeunes filles catholiques du Kochersberg portaient ce genre de coiffe - Radio France
Les jeunes filles catholiques du Kochersberg portaient ce genre de coiffe © Radio France - Corinne Fugler

Au début du XIXe siècle, les femmes portaient des tenues claires, en coton. Avec la révolution industrielle et le développement des techniques de tissage, elles ont donné plus de volume à leur coiffe, grâce aux larges rubans noirs fabriqués dans les manufactures de Saint-Étienne, et adopté le noir, en vogue même pour les robes de mariage. Une tradition encore très vivace dans les villages pendant la première moitié du XXe siècle. 

La tenue des femmes a évolué au XIXe siècle avec les techniques de tissage - Radio France
La tenue des femmes a évolué au XIXe siècle avec les techniques de tissage © Radio France - Corinne Fugler

Le musée alsacien se trouve quai Saint Nicolas, au centre de Strasbourg, près du Pont du Corbeau. L'exposition "Costumes d'Alsace, étoffes du monde" est présentée tout l'été.