Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

A Suzhou près de Shanghaï, les Chinois ne connaissent pas (encore) la Dordogne et Lascaux

lundi 30 octobre 2017 à 17:36 Par Antoine Balandra et Manon Derdevet, France Bleu Périgord

A quelques heures de l’ouverture de l’expo internationale Lascaux 3 en Chine, nous sommes allés à la rencontre des habitants de Suzhou, ville de trois millions d’habitants à une petite centaine de kilomètres à l’ouest de Shanghaï. Pour voir s’ils connaissent les peintures préhistoriques de Lascaux.

Panorama sur la skyline de la ville de Suzhou en Chine
Panorama sur la skyline de la ville de Suzhou en Chine © Radio France - Antoine Balandra

Lascaux, Montignac, France

Ils ont beau vivre dans une ville très touristique, où viennent des visiteurs du monde entier (pour visiter des jardins chinois exceptionnels classés au patrimoine mondial de l’Humanité), les Chinois de Suzhou n’en sont pas moins surpris quand on évoque le mot Dordogne devant eux.

"Non désolé, je ne vois pas" est la réponse qui revient le plus souvent.

 Suzhou est une ville de trois millions d’habitants à une petite centaine de kilomètres à l’ouest de Shanghaï. - Radio France
Suzhou est une ville de trois millions d’habitants à une petite centaine de kilomètres à l’ouest de Shanghaï. © Radio France - Antoine Balandra

Même scenario pour Lascaux. Pourtant, la Chine a réservé aux archéologues les mêmes découvertes que partout dans le monde explique Jean-Pierre Chadelle, du service archéologie du département de la Dordogne.

Les Chinois de Suzhou ne connaissent pas vraiment la Dordogne et Lascaux

"On a de la présence humaine depuis plus d’un million d’années, avec des objets comparables à nos régions, il y a une espèce de grande civilisation universelle qui travaille avec la pierre dure pour fabriquer les outils" explique l’archéologue.

Les Chinois de Suzhou, à l'aise en aquarelle, mais peut être un peu moins pour identifier les peintures de Lascaux - Radio France
Les Chinois de Suzhou, à l'aise en aquarelle, mais peut être un peu moins pour identifier les peintures de Lascaux © Radio France - Manon Derdevet

"En revanche, on n’a pas retrouvé de peintures comparables à celles de Lascaux, en tout cas pas aussi anciennes, c’est peut être un problème de conservation, et puis de localisation" explique-t-il.

Notre-Dame de Paris et Montmartre

La Chine est surtout connue aujourd’hui pour sa multitude de grottes ornées situées dans l’ouest du pays, à Dun Huang, dans le Gansu. Les grottes de Mogao ont en effet été peintes par des moines bouddhistes à partir du IV e siècle.

Mais rien de préhistorique. Les Chinois connaissent pourtant beaucoup de choses de la France.

"La France, c’est surtout le bon vin, le parfum, les monuments historiques comme la Tour Eiffel, Notre-Dame de Paris ou encore Montmartre explique un Chinois" francophone rencontré à Suzhou.

A la question et la Dordogne, vous connaissez, la réponse est simplement, « non, dommage sans doute ». Les Chinois connaissent en revanche très bien Bordeaux grâce à ses vignes explique un autre couple croisé ce jour-là.

L’enjeu est donc important : faire de Lascaux un site connu des Chinois, surtout de ceux qui voyagent déjà hors de leurs frontières, pour l’inclure à terme dans leurs circuits.