Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Achetez un tableau avec le musée des Impressionnismes de Giverny

Le musée des impressionnismes de Giverny lance à partir de ce mercredi 4 septembre une campagne de financement participatif. Le musée veut acquérir un tableau de Pierre Bonnard "La Seine à Vernon". L’œuvre coûte 350.000 euros et le musée espère récolter 30.000 euros auprès des généreux donateurs.

30.000 euros, c'est la somme qu'espère récolter Cyrille Sciama, le directeur du musée des impressionnismes Giverny, pour acquérir "La Seine à Vernon" de Pierre Bonnard
30.000 euros, c'est la somme qu'espère récolter Cyrille Sciama, le directeur du musée des impressionnismes Giverny, pour acquérir "La Seine à Vernon" de Pierre Bonnard © Radio France - Laurent Philippot

Giverny, France

En rentrant dans la petite salle d'exposition permanente, au sous-sol du musée, "La Seine à Vernon" attire l’œil. "Un fusionnement de végétation tout à fait étonnant, un petit hommage à la jungle du Douanier Rousseau et à l'idée du jardin de Monet" s'enthousiasme Cyrille Sciama,  le directeur général du musée des impressionnismes Giverny, qui fête ses dix ans cette année. L’œuvre, une huile sur toile de 80 cm sur 60, peinte en 1915, représente une vue assez crépusculaire de la Seine depuis le jardin de Ma roulotte, la maison de l'artiste, acquise récemment par la ville de Vernon. 

Une toile à 350.000 euros

Le tableau appartient actuellement à un collectionneur privé, son prix a été fixé à 350.000 euros et "nous sommes les seuls sur les rangs" explique Cyrille Sciama qui espère récolter environ 10% de la somme pour en faire l'acquisition grâce à la campagne de financement participatif lancée ce mercredi 4 septembre. Les dons commencent à dix euros. Le reste sera financé par le club des mécènes et la société des amis du musée. 

350.000 euros, c'est un prix important, mais c'est moins que la cote de Bonnard" - Cyrille Sciama, directeur du musée

Le prix du tableau, déniché par l'ancienne directrice scientifique du musée Marina Ferretti, a déjà été négocié par le musée des impressionnismes. La campagne de financement participatif se termine le 21 octobre . Cyrille Sciama le reconnaît, "on n'est pas les seuls à faire appel aux dons, ça marche bien, les Français sont généreux et c'est une manière de s'approprier une œuvre".  C'est aussi pour le musée une façon de se constituer une collection propre, forte de 200 à 300 œuvres en comptant les photographies et les lithographies. 

Développer la collection fait partie des missions du musée pour apprendre à développer le regard" - Cyrille Sciama, directeur du musée. 

Deuxième tableau grâce au financement participatif

En 2016, le musée des impressionnismes Giverny a déjà acquis "Le parterre de marguerites" de Gustave Caillebotte, par le biais d'un financement participatif. La souscription avait permis de récolter 23.000 euros (l'objectif était de 20.000 euros) grâce à 380 donateurs. La toile connaît un beau succès et sera prochainement prêtée pour l'exposition "Gustave Caillebotte - impressionniste et moderne" à la fondation Pierre Gianadda, à Martigny, en Suisse, à partir de juin 2020. 

Le tableau de Pierre Bonnard côtoie "Le parterre de marguerites" de Gustave Caillebotte,  dejà acquis grâce à une campagne de financement participatif  - Radio France
Le tableau de Pierre Bonnard côtoie "Le parterre de marguerites" de Gustave Caillebotte, dejà acquis grâce à une campagne de financement participatif © Radio France - Laurent Philippot

Pierre Bonnard, le peintre nabi

Le musée des impressionnismes avait déjà consacré une exposition à Pierre Bonnard en 2011, "un grand ami de Édouard Vuillard, Ker-Xavier Roussel, Maurice Denis et de Claude Monet " détaille Cyrille Sciama. Il s'est installé à Vernon en 1910, en louant sa maison Ma Roulotte, qu'il achète deux ans plus tard. Passionné de nature, Pierre Bonnard y développe le post-impressionnisme. 

Choix de la station

France Bleu