Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Aix-les-Bains : les acteurs économiques appréhendent l'annulation de Musilac

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Quel avenir pour le festival Musilac d'Aix-les-Bains (Savoie) ? En pleine avalanche d'annulations de festivals, les organisateurs doivent décider s'ils maintiennent l'édition 2021, en conformité avec les limites fixées par la ministre de la Culture. Les acteurs économiques redoutent l'annulation.

La ville d'Aix les Bains
La ville d'Aix les Bains © Maxppp - Maxppp

Le festival Musilac d'Aix-les-Bains (Savoie) sera-t-il annulé pour la deuxième année de suite ? Les organisateurs travaillent en ce moment pour essayer de rentrer dans le cadre posé par la ministre de la Culture Roselyne Bachelot : 5000 spectateurs maximum assis. Cela semble difficilement tenable. Le festival Garorock à Marmande (Lot-et-Garonne) a déjà renoncé vendredi, comme le Hellfest à Clisson (Loire-Atlantique). Les cafés-hôtels-restaurants d'Aix-les-Bains anticipent une annulation, mais veulent rester positifs.

Une perte, mais pas un gouffre

En cas d'annulation, "les plus touchés, comme souvent, seront surtout les hébergeurs et les restaurants s'ils pourront rouvrir", estime Florian Louveau, président de l'union des commerçants d'Aix-les-Bains. Julia Mazzia, directrice de l'hôtel Golden Tulip s'inquiète, même si elle avait fait le plein de clients l'année dernière malgré l'annulation: "On sentait vraiment que les Français avaient envie de vivre après tous ces mois de confinement. Mais on ne sait pas du tout si l'on pourra remplir s'il n'y a pas de Musilac [cette année], on est vraiment dans l'expectative."

Jérémy Guérin tient un snack à deux pas de l'emplacement du festival. Étonnamment, il n'est pas inquiet. "C'est une perte, mais pas aussi significative que l'on pourrait croire. Il y a toujours un manque à gagner, quand il n'y a pas 90 000 festivaliers qui viennent sur quatre jours, c'est sûr que l'on fait un peu moins de chiffre, mais je ne me sentirais pas lésé s'il n'y avait pas le festival", explique-t-il.

Les restaurants qui ont rouvert ne s'attendent pas non plus à une perte significative de chiffre d'affaires. Les festivaliers, ce n'est pas forcément leur clientèle. "Ils se contentent de pas grand chose, ils ne vont pas beaucoup au restaurant, restent dans l'enceinte [du festival] et consomment ce qu'il y a à consommer sur place", indique Vicente, le patron du restaurant le Patio du lac. "La plus grosse attente pour nous, c'est surtout de pouvoir rouvrir nos restaurants pour notre clientèle habituelle."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess