Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Ajaccio rejoue la bataille d'Austerlitz

-
Par , , France Bleu RCFM

Les cérémonies du 250ème anniversaire de la naissance de Napoléon se poursuivent dans la cité impériale. Hier une reconstitution de la célèbre bataille d'Austerlitz a eu lieu devant un public venu nombreux, et en présence d'un héritier de la famille Bonaparte.

Plus de 600 figurants ont participé à la reconstitution de la bataille d'Austerlitz
Plus de 600 figurants ont participé à la reconstitution de la bataille d'Austerlitz © Radio France - Olivier Castel

Ajaccio, France

Il y a 250 ans, le 15 août 1769, Napoléon Bonaparte voyait le jour à Ajaccio. Depuis mardi dans la ville, les célébrations se multiplient afin de rendre hommage à l'empereur. Aujourd'hui, Gérard Larcher, le président du Sénat, est attendu pour prendre part aux commémorations officielles, notamment en procédant à un dépôt de gerbe aux côtés du maire de la ville Laurent Marcangeli.

Une nouvelle bataille d'Austerlitz... au Casone

Les tirailleurs chargent leurs fusils, les premiers coups de feu claquent, nous ne sommes pourtant pas dans l'ancienne Autriche, mais bien sur la place du Casone à Ajaccio. Ce lieu mythique de la cité impériale qui accueille de nombreux concerts l'été a vu débarquer pas moins de 600 figurants et près de 3000 personnes hier soir à l'occasion de la reconstitution de la célèbre bataille d'Austerlitz.  En 1805, près de 100 000 soldats russes et autrichiens, ainsi que près de 73 000 français ont combattu. David Chanterrane, historien, a commenté en direct la reconstitution au public ajaccien "Il faut présenter à la fois le dispositif adverse, mais également de quelle manière Napoléon a permis à ses troupes de passer au travers, pour bénéficier de cette brume matinale, que l'on a appelé ensuite le fameux lever de soleil de la bataille d'Austerlitz".

Les tirailleurs corses, au nombre d'un millier ont tenu un rôle décisif lors de la bataille d'Austerliz, comme l'explique Jean-François Giffon-Scapula, représentant de l'association a Carchera "Le tirailleurs corses ont tenu le village de Telnitz durant toute la journée, et n'ont pas laissé rentrer les autrichiens pour qu'ils prennent ce point stratégique".

Le spectacle a bénéficié du tout nouvel éclairage de la place du Casone - Radio France
Le spectacle a bénéficié du tout nouvel éclairage de la place du Casone © Radio France - Olivier Castel

L'héritier des Bonaparte était là 

Une présence impériale, c'est ainsi que l'on pourrait caractériser la venue de Jean-Christophe Bonaparte. À 33 ans, il est l'actuel prétendant au trône impérial et porte le titre de courtoisie de prince Napoléon. Celui que l'on pourrait qualifier d'héritier des Bonaparte était présent aux côtés de sa compagne et future épouse, la comtesse d'Autriche, Olympia Von Arco Zinneberg. Tous deux ont été d'ailleurs reçus à l'Assemblée de Corse par le président de cette dernière, Jean-Guy Talamoni. "C'est un nom que la plupart des gens connaissent, ils peuvent vous poser la question, souvent ils ne comprennent pas et il faut leur expliquer... C'est également un nom qui peut gêner un petit peu lorsqu'on est jeune dans la cour de récréation ou à l'école, mais aujourd'hui j'ai appris à le porter et je suis fier du rôle que ma famille a pu avoir dans l'histoire de la France".

Jean-Christophe Napoléon Bonaparte

Jean-Christophe Napoléon Bonaparte (à droite) - Radio France
Jean-Christophe Napoléon Bonaparte (à droite) © Radio France - Olivier Castel