Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Allier : des chênes de la forêt de Tronçais pour la flèche de Notre-Dame

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Vingt-six chênes de la forêt de Tronçais ont été sélectionnés pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris. Ils serviront pour la flèche, la pièce la plus délicate de la charpente.

Ce vénérable chêne d'environ 200 ans a un tronc de 22,50 mètres
Ce vénérable chêne d'environ 200 ans a un tronc de 22,50 mètres © Radio France - Emmanuel Moreau

Le numéro 17 est inscrit sur son tronc., il a probablement été semé lorsque Napoléon était au pouvoir et ce chêne vénérable a des caractéristiques parfaites. Une fois coupé, il reste un tronc bien droit de 22,50 mètres de long, près d'un mètre de diamètre et plus de 10m3 de bois. C'est l'un des chênes de la forêt de Tronçais retenus pour la reconstruction de la charpente de Notre-Dame

22,50 mètres de long pour ce chêne de 200 ans
22,50 mètres de long pour ce chêne de 200 ans © Radio France - Emmanuel Moreau

Ils sont en train d'être abattus, avant la montée de sève. Une opération délicate: il faut d'abord monter à 25 mètres de haut environ, tronçonneuse en main, pour l'éhoupage, c'est à dire couper le houppier de l'arbre. Une opération dangereuse mais indispensable; si l'arbre tombe en entier, le tronc risque de se fendre sous la pression des grosses branches du sommet. 

Ce n'est qu'ensuite que les tronçonneuses peuvent s'attaquer au tronc. Il ne faut pas longtemps pour le faire chuter dans un grand bruit sourd, qui fait trembler le sol. Ce sont sept à huit tonnes qui s'écrasent majestueusement. Le tronc sera ensuite nettoyé, mesuré et déposé au bord d'un chemin forestier.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les plus beaux arbres pour la flèche

C'est là que les charpentiers viendront l'examiner et décideront de son utilisation future. Au début de l'été, les chênes de la forêt de Tronçais seront conduits dans une scierie. La poutre sera dégagée, le reste servira à faire des planches et les chutes du bois de chauffage. Une bonne année de séchage et la poutre sera prête pour être utilisée sur la flèche de Notre-Dame.

Le tronçonnage en cours
Le tronçonnage en cours © Radio France - Emmanuel Moreau

Ces arbres exceptionnels sont destinés à une réalisation exceptionnelle. Toute la filière sylvicole française est mobilisée pour participer à la construction de la nouvelle charpente de la cathédrale. Les propriétaires privées, communales ou domaniales offrent toutes quelques arbres. Les plus belles pièces viennent des forêts domaniales, comme Tronçais (26 arbres). Deux autres forêts domaniales de l'Allier sont également concernées, les forêts de Bagnolet et des Prieurés (30 arbres).

Pour la flèche, il faut des chênes remarquables: 35 à 40 mètres de haut, pour obtenir une poutre d'au moins une vingtaine de mètres de long. Ils doivent être droits et sans défaut. Des arbres qui ont au moins 200 ans, ils avaient déjà une soixantaine d'années lorsque Violet-le-Duc a érigé la première flèche. Les agents de l'Office National des Forêts n'ont pas eu beaucoup de mal à les trouver; les parcelles de la forêt de Tronçais sont parfaitement répertoriées et les arbres d'exception nombreux. La forêt est exploitée et renouvelée, une rotation qui va des jeunes pousses aux arbres les plus anciens.

Une ressource en chênes exceptionnelle

Il y a environ 300.000 chênes d'au moins 150 ans sur les 10.532 hectares de la forêt de Tronçais, l'équivalent de la superficie de la ville de Paris, la plus grande chênaie d'Europe. Cette forêt est exploitée depuis quatre siècle. Au départ, c'était pour fournir du bois pour la marine. Aujourd'hui, elle est réputée pour la tonnellerie; les crus les plus prestigieux du Bordelais sont élevés dans des tonneaux fait avec du bois de Tronçais.

Les quelques chênes offerts à Notre-Dame sont arrivés à maturité, ils devaient de toute façon été coupés dans les années à venir. Cette opération est aussi l'occasion de mettre en valeur les professionnels de la forêt, des agents de l'ONF, qui gèrent les forêts domaniales, aux bûcherons. La filière bois emploie 378.000 emplois en France et les forêts couvrent 31% du territoire. Pour se faire une idée, les 1.000 chênes utilisés pour la charpente de Notre-Dame représentent 0,2% de la récolte annuelle de chênes en France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess