Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Allindì : Un service de VOD sur la Corse et pour les corses

-
Par , France Bleu RCFM

Une société de production ajaccienne se lance dans la vidéo à la demande. Une centaine de contenus de toutes époques et sur des thèmes variés autour de la Corse seront disponibles sur leur site à partir du 1er août.

Gérôme Bouda, gérant d' "Allindì", devant la page d'accueil du site du service de VOD du même nom.
Gérôme Bouda, gérant d' "Allindì", devant la page d'accueil du site du service de VOD du même nom. © Radio France - Olivier Castel

Conçu en corse par des passionnés et financé par les institutions (Collectivité de Corse, Centre National de la Cinématographie...) ce projet entend proposer un imaginaire audiovisuel corso-corse, et aussi méditerranéen, avec des production anciennes, ou nouvelles grâce aux festivals par exemple. Le tout sur abonnement, comme la plateforme VOD la plus prisée du moment, mais en proposant à 90% des productions insulaires. 

Un pari osé, dans un environnement dominé par une culture de plus en plus globalisée. Mais pour l'équipe d'Allindì c'est surtout l'aboutissement de trois années de travail autour de l'identité culturelle de l'île.

Un modèle économique viable

"Ce service se base sur l'hypothèse que si nous mettons tous les films corses en ligne pour 4€ le mois, peut-être que les gens vont nous rejoindre" Gérôme Bouda, président d'Allindì productions 

Gérôme Bouda, le chef d'équipe -dans laquelle on retrouve sa compagne Maria-Francesca Valentini, ainsi que Doriane Bouisset, salariée arrivée comme stagiaire- était déjà passé par l'audiovisuel corso-corse. Il avait par exemple réalisé la série humoristique en langue corse "Facciacce", pour France 3 Corse Via Stella. Désormais, c'est avec les courts métrages et les documentaires produits par sa société et d'autres que son ambition de mettre les corses dans le bain d'un audiovisuel "nustrali" se poursuit. 

Un pari réaliste, car selon lui "c'est le modèle commercial et économique qui a le vent en poupe. Pour un faible prix, vous avez accès à énormément de contenu". 

Le visuel de la plateforme est le plus moderne et attractif possible. "C'est comme ça que cela a donné envie aux gens de s'intéresser à ces films et ces séries !" assure Doriane Bouisset, qui est aussi la coordinatrice éditoriale.

Viusel de la page d'accueil d'Allindì.
Viusel de la page d'accueil d'Allindì. © Radio France - Olivier Castel

Politique, ruralité, sociologie...

Le site propose une centaine de vidéos à  la demande, dont une soixantaine de documentaires, des séries... en grande majorité tournées ou produites en Corse ou parlant de l'île. Exemple, un documentaire sur Paul Quastana, homme politique nationaliste charismatique, par la réalisatrice Julie Perreard, ou encore le documentaire "L'Odeur du gaz", tourné par Jean-Louis Tognetti en immersion avec les supporters du GFC Ajaccio, et produit par Allindì. Le lancement se fera en collaboration avec le festival du film de Lama.

Une grande partie des films et documentaires disponibles ont fait l'objet d'une recherche accrue, explique Maria Francesca Valentini. L'associée au projet "Allindì" espère que grâce au site, qui reversera environ 1,20€ en droit d'auteur par abonnement, les réalisateurs et producteurs corses s'exprimeront plus volontiers. "D'abord la première des choses pour que l'industrie se structure en Corse, c'est l'envie. Il y a des moyens financiers et humains à mettre en oeuvre, évidemment, mais le premier moteur c'est le désir de création, la nécessité de dire les choses. [...] Je ne saurais pas dire s'il y a un vivier suffisant. On est au milieu de la méditerranée mais j'ai l'impression qu'on est plutôt dans une dynamique d'Europe de l'ouest (rires) un monde un peu essoufflé. Souvent l'art est aussi le reflet de la société à un instant "T". Par exemple, on a fait un appel à projet, ouvert aux documentaires ou aux court-métrages. On a reçu très peu de propositions d'insulaires, et surtout, les écritures sont un peu ternes...dépressives....ça manque un peu d'imaginaire, de foi dans la vie, ou dans le futur !"

Espérons que le message sera entendu par les réalisateur(trice)s et autres passionnés du septième art. Le site, lui, ouvrira ses inscriptions au public le 1er août.

L'équipe d'Allindì dans les locaux, quartier Ste Lucie. (Assise) Maria Francesca Valentini, (Debout) Doriane Bouisset et Gérôme Bouda
L'équipe d'Allindì dans les locaux, quartier Ste Lucie. (Assise) Maria Francesca Valentini, (Debout) Doriane Bouisset et Gérôme Bouda © Radio France - Olivier Castel
Choix de la station

À venir dansDanssecondess