Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Alsace : début d'un vaste chantier de restauration à l'ancien camp de concentration du Struthof

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Des miradors au gigantesque mémorial, en passant par la nécropole : le site de l'ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof, dans le Bas-Rhin, voit débuter une importante phase de travaux.

Nécropole de l'ancien camp de concentration du Struthof, en octobre 2018
Nécropole de l'ancien camp de concentration du Struthof, en octobre 2018 © Radio France - Aude Raso

Natzwiller, France

Les engins de chantier sont arrivés en cette fin de mois d'octobre. Ils devraient rester au moins deux ans sur l'ancien camp de concentration nazi du Natzweiler-Struthof, au sud de Schirmeck (Bas-Rhin). Miradors, mémorial, nécropole... Le site se lance dans une vaste restauration de ses bâtiments historiques et de ses lieux de mémoire. 

Un travail de reconstitution du passé

Audrey Studer, responsable des relations publiques du site, nous emmène au pied de l'un des huit miradors qui entourent l'ancien camp. "Le bois est abîmé. Il n'a pas résisté aux températures", commente-t-elle. La restauration de l'ensemble des miradors débutera en janvier. L'objectif est de reconstituer ces miradors tels qu'ils étaient à l'époque nazie, à partir d'un travail sur les archives. "Nous allons enlever le bardage, et rendre de nouveau visible le pas de tir", détaille Audrey Studer.

Mirador à l'ancien camp de concentration du Struthof, en octobre 2018 - Radio France
Mirador à l'ancien camp de concentration du Struthof, en octobre 2018 © Radio France - Aude Raso

Vieux de 75 ans, les bâtiments du Struthof n'avaient pas été conçus pour durer. En 2014-2015, deux baraquements, dont l'ancien crématoire, ont déjà fait l'objet d'une restauration au plus proche de leur état des années 1940. 

Une nouvelle muséographie dans la chambre à gaz

Audrey Studer nous emmène maintenant dans un endroit interdit d'accès : le pied du mémorial, vaste monument de pierre blanche inauguré en 1960 par le Général de Gaulle. La végétation pousse jusqu'en haut de la tour, les pierres ont noirci. Six mois seront nécessaires pour nettoyer et réparer, pierre après pierre.

Juste à côté, la nécropole et ses centaines de tombes (voir photo en haut de l'article) vont également être restaurées. "Nous avons réussi dans certains cas à retrouver le nom des personnes enterrées. Nous allons en profiter pour les ajouter", souligne Audrey Studer.

Mémorial de l'ancien camp de concentration du Struthof, en octobre 2018 - Radio France
Mémorial de l'ancien camp de concentration du Struthof, en octobre 2018 © Radio France - Aude Raso

D'ici la fin 2019, la chambre à gaz de l'ancien camp devrait également voir les travaux débuter, afin d'y créer une nouvelle muséographie. L'ensemble du site restera accessible tout au long de la restauration. Coût des travaux : environ 5 millions d'euros, financés par le ministère des Armées.

Un mirador à l'ancien camp de concentration du Struthof, en octobre 2018 - Radio France
Un mirador à l'ancien camp de concentration du Struthof, en octobre 2018 © Radio France - Aude Raso
La nécropole et le mémorial de l'ancien camp de concentration du Struthof, en octobre 2018 - Radio France
La nécropole et le mémorial de l'ancien camp de concentration du Struthof, en octobre 2018 © Radio France - Aude Raso
Choix de la station

France Bleu