Culture – Loisirs

Amerigo Vespucci : visite du trois-mâts sous haute surveillance à Brest

Par Annaïg Haute et Hervé Cressard, France Bleu Breizh Izel dimanche 4 septembre 2016 à 10:42

160 privilégiés pourront monter à bord du mythique navire école de la Marine italienne.
160 privilégiés pourront monter à bord du mythique navire école de la Marine italienne. © Maxppp - Dominique Leriche

Le navire école de la Marine italienne l'Amerigo Vespucci est invité au port militaire. Il n’est pas venu depuis 2006, mais en raison du plan Vigipirate, ces visites sont très limitées, pour cause de sécurité. Les personnes intéressées vont devoir montrer patte blanche.

Pas question de jouer les prolongations de Brest 2016, où l’accès aux bateaux était libre. Cette fois, l’Amerigo Vespucci sera amarré sous le château, dans la Base navale de Brest. La configuration n’est pas la même explique Louis-Xavier Renaux, porte parole de la préfecture maritime : « On avait un accès libre parce qu’il y avait des mesures de sécurité importantes prises tout autour et en amont pour sécuriser le périmètre »

« Pas de sac, pas de photo et une carte d’identité à jour »

Le nombre de visiteurs sera limité à 160 sur deux jours, le dimanche 11 et le mardi 13 septembre. La visite durera une heure est sera très encadrée. « La base navale est une emprise militaire, on tenait quand même à permettre à des personnes d’y accéder, mais il y a des conditions. Il faut être ressortissant de l’Union Européenne, de l’Otan ou de la Suisse, et il y aura une vérification des identités, on demande une carte d’identité à jour.» Autre consigne de sécurité : « Pas de sac, pas de photo, pour rentrer sur le site militaire. »

Quelques candidats sont d’ailleurs repartis bredouilles de l'Office du tourisme, car leur pièce d'identité dépassait la date de validité, même si officiellement ils peuvent encore voyager dans certains pays avec cette ce document.

Pas d’inscription au téléphone, il faut se déplacer à l’Office de tourisme

Pour cette visite sous haute sécurité, sur ce voilier de 100m de long, il est impossible de s’inscrire par téléphone explique Valérie Brouard, de l'Office du tourisme : « Nous avons eu des appels de Rennes notamment, la personne ne pouvait pas se déplacer ce week-end ou en début de semaine, et les places partiront vite, donc il y a de la déception." Les inscription sont possibles jusqu'à mercredi.

Une visite dans l'intimité par petit groupe de vingt personne qui aura certainement son charme. Le navire construit en est un petit bijoux. Pour ceux qui ont raté le coche, ou qui n’ont pas rempli toutes les conditions pour s’inscrire, il sera possible de contempler le trois-mâts depuis le pont de Recouvrance, ou d’admirer son arrivée en rade de Brest.