Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Culture – Loisirs

Angoulême : clap de fin pour Wes Anderson

lundi 11 mars 2019 à 18:19 Par Pierre Marsat, France Bleu La Rochelle et France Bleu

C'est la dernière ligne droite pour le tournage du film de Wes Anderson. Depuis le 21 novembre, le réalisateur texan prépare "The French Dispatch", très discrètement. Mais les badauds sont nombreux à tenter d'apercevoir quelques bribes du film. La dernière scène doit être tournée cette semaine.

Le réalisateur texan s'est installé à Angoulême pendant quatre mois
Le réalisateur texan s'est installé à Angoulême pendant quatre mois © Maxppp - Dennis VAN TINE

Angoulême, France

Les photos sont interdites. L'intrigue est mystérieuse : on avait d'abord parlé d'une comédie musicale, mais l'information a été démentie par Wes Anderson lui-même, qui veut garder tout le mystère. Des quartiers entiers d'Angoulême ont été reconstitués avec des décors faits maison. Des barricades ont été montées près de la Cathédrale, dans le quartier historique, ou en contrebas d'une des entrées de la ville.

Tout le monde attend que ce tournage international ait des retombées économiques et touristiques pour la ville des Valois. Lors de sa venue à Angoulême le 19 février, la présidente du Centre National du Cinéma, Frédérique Bredin avait indiqué que le réalisateur américain avait bénéficié d'un crédit d'impôt sur les 27 millions d'euros de dépenses effectuées en France. Le maire d'Angoulême a précisé, la semaine dernière, que "6 à 8 millions" avaient déjà été investis à Angoulême. C'est le film international le plus cher jamais tourné en France.

"Ennui-sur-Blasé"

Si la ville d'Angoulême est mise en valeur, à sa manière, par Wes Anderson, le nom dont elle est affublée dans le film pourrait faire pâlir certains : "Ennui-sur-Blasé" ! Angoulême avait déjà été rebaptisée "Villegrand", pour les besoins d'une série télé, "Père et maire". La nouvelle appellation est moins valorisante. Le maire Xavier Bonnefont, qui rappelle qu'on ne s'ennuie jamais dans sa ville, invoque "la création artistique de Wes Anderson". 

Le cinéaste américain avait pourtant dit, au mois de novembre, pour l'inauguration des illuminations de Noël dont il était l'invité, qu'Angoulême était sa "nouvelle ville préférée en France". Une ville choisie par le Texan pour ses différents niveaux, reliés par des escaliers. 

Attroupement de badauds pour voir une scène en contrebas du boulevard - Radio France
Attroupement de badauds pour voir une scène en contrebas du boulevard © Radio France - Pierre MARSAT

Reportage sur le tournage de Wes Anderson

Maryline, venue par curiosité sur le tournage