Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Angoulême : le premier régiment d'infanterie de marine en bande dessinée

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Le premier RIMA d'Angoulême lance sa BD. 49 pages. Un projet d'un an mené par trois artistes charentais. Vincent Grière, Emmanuel Lepage dit "Angus" et Luc Fery. Vincent Grière est en séance dédicace ce vendredi 28 juin à 18h aux Chais Magelis.

Image tirée de la BD "chargeur prêt"
Image tirée de la BD "chargeur prêt" - Vincent Grière, Emmanuel Lepage dit "Angus" et Luc Fery.

Angoulême, France

Au pays de la BD, à Angoulême, voici un nouveau venu. "Chargeur prêt", une bande dessinée de 49 pages tirée à 3000 exemplaires. La particularité c'est que cette fois, c'est le 1er RIMA d'Angoulême qui est à l'origine de cette parution. Une volonté du chef de corps d'utiliser la BD comme vecteur de communication vers les plus jeunes. Une BD qui relate le quotidien des "marsouins" du régiment, amenés à se projeter à l'autre bout du monde en opération extérieure. 

Couverture de la BD du 1er RIMA d'Angoulême "Chargeur prêt" - Aucun(e)
Couverture de la BD du 1er RIMA d'Angoulême "Chargeur prêt" - Vincent Grière, Emmanuel Lepage dit "Angus" et Luc Fery.

Pour le chef de corps, le colonel Gabriel Soubrier, "cela est fictif, l'histoire ne s'appuie pas sur des faits qui se sont déroulés, mais cela est très proche de la réalité." Et il rajoute "c'est vrai que l'on a toujours un petit sourire lorsque l'on lit une anecdote, quand on voit un dessin très évocateur, cela nous parle. Les trois dessinateurs angoumoisins, on fait un beau travail. On les a emmenés avec nous, ce qu'ils ont réussi à retranscrire dans cette BD, c'est vraiment fidèle, on est fiers."  

La BD est en vente à 16 euros directement au RIMA au quartier Fayolle à Angoulême. Une BD ... et pourquoi pas un court-métrage en dessin animé ? Le chef de corps du RIMA y songe, et à bien y réfléchir, "il y aurait bien quelques studios à Angoulême qui pourraient se montrer intéressés. On peut lancer un appel." A bon entendeur ...