Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Annulation de la Coupe de France : "On est surpris" à la Ligue de football de Bretagne

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Le Président de la Ligue de football de Bretagne se dit "surpris" après les propos du Premier ministre, mercredi, concernant une possible suppression de la coupe de France de football.

Football (illustration)
Football (illustration) © Radio France - Antoine Denéchère

"On est inquiet", explique Jean-Claude Hillion, Président de la Ligue de foot Bretagne. "Les décisions sont un peu contradictoires. On est surpris de ce qu'a dit Jean Castex hier matin, ce n'est pas très clair et je pense qu'il ne maîtrise pas le dossier." Mercredi, le Premier ministre a laissé entendre que la Coupe de France pourrait être annulée cette saison. 

On espère reprendre la compétition début janvier et dans ce cas-là on pourrait jouer la Coupe de France

Alors Jean-Claude Hillion veut plutôt croire Noël Le Graet, qui compte bien aller au bout de cette compétition phare du football français : "On est plus sur la ligne du Président de la fédération qui explique que la reprise est possible pour les majeurs depuis le 28 novembre s'il n'y a pas de contacts, en extérieur. On espère reprendre la compétition début janvier et dans ce cas-là on pourrait jouer la Coupe de France."

"Une annulation aurait des conséquences importantes pour la Fédération, un peu moins pour les ligues, mais aussi pour les clubs amateurs qui restent qualifiés. Car on leur reverse de l'argent. Et puis c'est une compétition que les clubs amateurs aiment car cela permet de rencontrer parfois des clubs professionnels."

4% de moins licenciés en moins

La crise sanitaire, l'annulation des matchs a de lourdes conséquences financières sur les clubs : "Voir disparaître des clubs, on ne l'espère pas... On a une baisse de 4% des licenciés de date à date. Mais on espère que ces gamins vont revenir dans les clubs car certains n'ont même pas eu le temps de reprendre des licences."

Et le Président régional de la Ligue a bien vu des supporteurs en Russie lors du match de Ligue des champions du Stade rennais mercredi soir. "Il faudrait pouvoir mettre en œuvre des protocoles avec _des jauges proportionnelles à la capacité des stades._"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess