Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Après 28 ans de travaux la maison médiévale de tisserands est terminée

-
Par , France Bleu Nord

Le comité de sauvegarde du patrimoine valenciennois peut maintenant présenter au grand public le 94 rue de Paris, une des dernières maisons en bois typique de la vallée de l'Escaut au Moyen Age.

La cave voûtée où travaillait les anciens tisserands
La cave voûtée où travaillait les anciens tisserands © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Valenciennes, France

En 1991 quand le comité achète la maison où le rez de chaussée avait été transformé en garage, il était difficile de se rendre compte de la pépite patrimoniale se souvient Alain Cybertowicz le président du comité, car "tout était caché par les faux plafonds et les plaques de plâtre"

C'est un architecte qui a perçu le potentiel de cette maison dite scaldienne, du latin scaldis qui veut tout simplement dire Escaut. Elles fleurissaient au Moyen Age. A Valenciennes par exemple, il y en avait plein sur la place d'armes, mais il  n'en reste aujourd'hui plus qu'une dizaine, à Cambrai, Valenciennes dont l'office du tourisme, à Gand ou Bruges, mais celle-ci est la seule accessible au public

Après 28 ans, 300 000 euros, et plusieurs appels aux dons de briques, ou autres tomettes, la maison est presque terminée, il ne reste que quelques finitions.

C'est une maison sur 5 étages à pans de bois, et la pièce principale c'est la cave dans laquelle les tisserands travaillaient le lin. On n'y descend pas comme nos ancêtres par le burguet, le petit escalier dont les premières marches commençaient dans la rue car il n'est plus accessible, mais par un escalier d'aujourd'hui, mais pour le reste presque rien à changer, on retrouve un vieux puits, les briques d'époque, le comité a aussi installé un rouet, et un métier à tisser pour se replonger dans l'ambiance.

Un des 3 puits retrouvé dans la maison - Radio France
Un des 3 puits retrouvé dans la maison © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Au rez de chaussée, il y avait 2 parties, d'abord le magasin où les tisserands vendaient leurs produits qui ont fait la richesse de Valenciennes à l'époque qui était l'une des villes les plus riches d'Europe du Nord. Et puis derrière le magasin il y avait la cuisine. Les étages étaient le lieu de vie des 3 ou 4 familles qui se partageaient la maison. 

La façade du 94 rue de Paris - Radio France
La façade du 94 rue de Paris © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

L'idée aujourd'hui d'ouvrir au maximum au public, pour le moment vous pouvez visiter sur rdv, bientôt il y aura des permanences, et puis ensuite le comité espère y proposer des expositions et faire venir le maximum de classes pour ne pas oublier  ce riche patrimoine valenciennois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu