Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après deux mois de confinement, les pêcheurs samariens de retour au bord de l'eau

-
Par , France Bleu Picardie

Depuis le 11 mai, la pêche est de nouveau autorisée dans tout le département de la Somme. Après deux mois confinés, la plupart des pêcheurs sont heureux de retrouver leurs cannes et leurs hameçons, malgré les mesures barrière.

Les pêcheurs au rendez-vous autour du marais des boeufs à Camon, près d'Amiens.
Les pêcheurs au rendez-vous autour du marais des boeufs à Camon, près d'Amiens. © Radio France - Hélène Fromenty

Deux mois qu'ils attendaient ça ! Après deux mois de confinement, les pêcheurs samariens sont enfin de retour au bord de l'eau. Depuis le 11 mai, la pratique est de nouveau autorisée dans tout le territoire de la Somme.  De quoi donner le sourire aux 18.000 adhérents de la fédération départementale. 

"Ça fait plaisir de reprendre l'air, de rattraper les poissons, confie Thomas Tournant, un jeune pêcheur de Camon, près d'Amiens. Ça me manquait beaucoup, et j'avais hâte de pouvoir revenir." 

Cet après-midi là, ils sont quatre à profiter du beau temps, confortablement installés autour du marais des boeufs. Pour Thomas, c'est quasiment du non-stop. "Je suis allé pêcher dimanche, hier je suis venu amorcer une place, demain j'y retourne et encore ce weekend."

Jours de RTT

Son père, Christophe Tournant - par ailleurs président du club de compétition de pêche de Camon - est posté un peu plus loin. Lui a même posé des congés pour traquer la carpe. "Les premiers jours, on ne savait pas trop si on avait le droit de venir. Donc j'ai laissé passé les saints de glaces, et ensuite j'ai pris des jours de RTT pour profiter du fiston et aller à la pêche ensemble."

Une carpe d'un bon kilo dans le filet de Christophe Tournant.
Une carpe d'un bon kilo dans le filet de Christophe Tournant. © Radio France - Hélène Fromenty

Christophe Tournant a connu l'époque où la pêche fermait une partie de l'année "entre décembre et juin" puis rouvrait pour l'été. "Au mois de juin pour l'ouverture, tout le monde était au taquet, on arrivait pas à dormir la veille. Le déconfinement c'était un peu ça. On est contente de pouvoir revivre notre passion !"

Mesures sanitaires

Heureux de revenir pêcher même si ce "ce n'est pas tout à fait pareil" qu'avant à cause des mesures sanitaires. "On reste à distance, on ne peut pas se serrer la main, ou se rassembler à plus de dix, détaille Christophe. Il faut s'habituer."

Le plus embêtant pour ces passionnés, c'est l'annulation des compétitions auxquelles ils participent tous les weekend en temps normal, et qui rassemblent des dizaines de pêcheurs. 

A défaut de compétitions, les pécheurs se retrouvent entre amis.
A défaut de compétitions, les pécheurs se retrouvent entre amis. © Radio France - Hélène Fromenty

"Cette année on avait des déplacements de prévu sur Chateaudun, Nantes, on avait réservé les hébergements. Tout est tombé à l'eau. C'est une année blanche à ce niveau-là."

Heureusement, il reste la pêche détente "pour profiter entre copains". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess